Alexa for Business : Amazon veut sa place dans les entreprises
InsightsTechnologie

Alexa for Business : Amazon veut sa place dans les entreprises

Amazon est en train de diluer sa technologie Alexa à travers une gamme de plus en plus large d’appareils Echo. De plus en plus de foyers aux États-Unis et ailleurs sont conquis et en font un objet du quotidien. Si Amazon a toute sa place dans nos foyers, qu’en est-il des entreprises ? Mis à part à travers Amazon Web Services, on ne connait pas d’autres points de contact professionnels pour le géant. Ayant toujours plus d’un tour dans son sac, la société de Jeff Bezos a annoncé la création d’un service Alexa for Business.

Ça peut avoir l’air anodin comme ça, mais c’est une très grosse annonce qui a été effectuée par Amazon. Alexa for Business va permettre aux entreprises de rendre la vie de leurs employés plus facile. Dans les salles de réunions, directement sur un bureau, ou dans des espaces communs, un accès aux services créés par la société pourra se faire très simplement. Le géant précise aussi qu’il y aura d’un côté des Echo partagés, et d’autres personnels.

Pour appareil partagé et placé dans une salle de réunion, on pourra lui demander d’allumer le rétroprojecteur, de lancer une présentation, ou encore d’appeler un des contacts pour une vidéoconférence.
Pour un autre placé dans des espaces communs, un collaborateur pourra demander où se trouve telle pièce, telle personne, ou telle salle de réunion. L’autre idée serait aussi de laisser des notes pour informer que la machine à café ne fonctionne plus, ou pour commander des fournitures de bureau (trombones, post-it, etc.).
Concrètement, avec un « alexa, lance la réunion » l’outil pourrait éteindre la lumière, allumer le vidéoprojecteur ou la TV, lancer la projection de votre PowerPoint, et contacter les personnes pour la conférence. Pratique !

Côté appareil personnel, l’objectif est de rendre plus ‘smart’ le travail au quotidien. Pour lancer des appels par exemple, rejoindre une conférence depuis son bureau, ou son smartphone en étant en déplacement, recevoir un résumé des réunions de la journée ou aider à les programmer, mettre en place des rappels, aller récupérer des données sur une application.

Les applications ? Parlons-en ! Si vous utilisez Slack au quotidien, vous êtes très heureux de pouvoir accéder directement à des notifications et des commandes pour Trello, Todoist, Google Drive, Feedly, Twitter, Pingdom … la liste est longue, mais ce sont celles que nous utilisons chez Siècle Digital.
Loin de Slack, Alexa va vite intégrer des commandes vocales pour un tas d’applications utilisées dans un contexte professionnel. Dans son article, Amazon annonce déjà Salesforce, Concur, et Splunk.

Pour les administrateurs informatiques des entreprises, il suffira de se rendre sur Amazon Web Services, puis d’aller sur Alexa for Business. Le tableau de bord présentera un accès rapide aux pièces de l’entreprise à configurer, les ‘skills’ activés, les utilisateurs, ainsi que les appareils partagés. D’ailleurs, l’outil en ligne permet de préparer 25 appareils à la fois.

Si telle nouvelle me rend très enthousiaste, elle soulève quelques interrogations. Alexa peut-elle intégrer de la reconnaissance vocale pour identifier son interlocuteur ? Si oui, quelle protection de l’anonymat des salariés dans certains contextes ? L’autre casse-tête réside, pour moi, sur le droit à la déconnexion. Un manager un peu trop zélé pourra-t-il vous contacter sur votre Echo à la maison ?

Quoi qu’il en soit, les espaces de travail pour les petites, grandes, et très grandes entreprises devraient devenir bien plus intelligents dans les années qui viennent. Gare à la dépendance à une technologie, à l’image des entreprises ayant la suite Office couplée à Exchange.

Source

Send this to a friend