Connu pour ses clips déjantés, Ok Go a remis le couvert pour le tournage de son dernier single « Obsession ». Si la vidéo met en scène le groupe, elle intègre aussi un mur remplit de pas moins de…567 imprimantes.

De nombreux artistes se servent des moyens technologiques pour transformer les expériences musicales. Là où des développeurs avaient recrée le célèbre clip de A-Ha « Take On me » en réalité augmentée, LCD Soundsytem s’était amusé à expérimenter la VR pour faire danser les fans. Si le fait que le groupe OK Go ait utilisé des imprimantes (plutôt que des technologies très récentes telles que la réalité augmentée et la réalité virtuelle) peut sembler plus basique, le résultat n’en reste pas moins très surprenant.

En collaboration avec la papeterie Double A, Ok Go a réalisé son clip en stop motion, une série de photos qui donne l’illusion du mouvement. Grâce à cette technique d’animation et ces imprimantes, le résultat nous ferait presque croire que le groupe est mis en scène devant un écran, cela est le cas dans de nombreux clips. Tiré de l’album Hungry Ghosts 2016, le clip d’ « Obsession » a aussi été conçu par l’artiste Daito Manabe, chargé des aspects techniques. Il explique que la réalisation du clip fut « un processus d’essai et d’erreur pour faire un système de synchronisation parfait ».

Réalisé par du groupe Damian Kulash, Obsession a été tourné en une seule prise durant les 5 jours de tournage ayant eu lieu au Japon. Digital Trends précise qu’il a fallu plus de deux ans avant que la vidéo ne soit achevée et puisse être disponible sur YouTube.

Si le clip fait mention de papier recyclé et de fonds reversés à Greenpeace, rien n’apparait concernant les nombreuses cartouches d’encre utilisées pour réaliser ce clip.

Source : Digital Trends