Une alternative viable au pneumatique : le titane. La NASA a développé une nouvelle technologie pour les roues de ses robots nommée Superelastic. Reprenant la même conception que les cottes de mailles, ce pneu résiste mieux aux déformations tout en étant increvable … puisqu’il ne s’agit plus d’air.

Par expérience, la NASA sait à quel point la qualité du pneu est essentielle à la bonne progression de ses robots d’exploration. Curiosity a eu de nombreux problèmes suite à des dégâts subis au niveau des roues lors de ses trajets sur Mars. Un terrain rocailleux qui serait parfaitement maîtrisé avec le pneu en cotte de mailles.

Au-delà de la structure du pneu, c’est aussi sa composition qui le rend efficace. Le matériau utilisé est du nitinol (NiTi), un alliage de nickel et de titane qui possède deux propriétés majeures : la mémoire de forme et une super-élasticité.

Ce pneu ne sera probablement pas installé sur le prochain robot d’exploration au départ pour Mars ou une autre planète. Néanmoins, on pourrait voir la technologie de Superelastic installée sur de vrais véhicules opérant sur Terre.

D’ailleurs, cette forme n’est pas sans nous rappeler le pneu imaginé par Michelin, imprimé en 3D et totalement biodégradable.

Source