Si vous vous posez cette question, c’est que vous vous apprêtez à développer la visibilité de votre entreprise, le trafic de votre site corporate ou blog et in fine engranger des conversions comme l’acquisition de leads (contacts – nldr), des achats, des prises de rendez-vous, etc. Alors à travers cette infographie on va poser les bases pour développer correctement une stratégie de content marketing.

Lire l’article : Le content marketing est-il en train de tuer l’information B2B ?

Les types de contenus qui engloblent le content marketing

Le social media : on parle ici de l’ensemble du social media marketing ce qui comprend les plateformes connues comme Facebook ou Twitter, mais également les forums, les sites communautaires. Bref l’ensemble des emplacements où se trouvent des interactions entre individus.

La vidéo : les vidéos on site, sur YouTube, les vlogs, les écrans partagés…

Les publications ponctuelles : les livres blancs, les articles informatifs, les ebooks, un livre traditionnel.

Les sites web : on parle là des parties « corporate » d’un site web ou un site dédié.

Les publications périodiques : newsletter physique et numérique, magazines de marque, bandes dessinées…

L’audio : un format qui revient à la mode depuis quelques années notamment aux États-Unis et aujourd’hui en France. On parle des podcasts, des livres audios.

Les applications : on pense de suite aux applications mobiles, aux widgets, aux jeux, aux applications sociale…

Contenus éducatifs : les études de cas, les webinars, les séminaires, les formations numériques.

Les blogs : les micro-blogs, les blogs personnels et les blogs de marques (institutionnel).

Contenus en personne : contenus expérientiels, événements, conférences B2B, les tournées…

Contenus traditionnels : les testimoniaux, les infographies, les études, les communiqués et dossiers de presse ou encore déjeuner.

Où diffuser ces contenus ?

Maintenant que l’on a en tête la diversité du content marketing, un tiers seulement du travail est fait. Il s’agit à présent de le diffuser au bon endroit. Et pour cela il y a trois canaux de diffusion.

Owned channels (canal propriétaire) : cela entend que vous possédez votre propre moyen de diffusion qui peut passer du site web, au blog, à vos comptes sociaux, magazines, etc. L’acquisition et la visibilité obtenues vous appartient et donc les coûts seront encore plus rentables.

Paid channels (canal payant) : logique inverse du canal précédent. Ici vous faites appel à un tiers (un blog, un influenceur sur Instagram, un vlogueur…) pour promouvoir vos contenus. Moyen efficace et rapide pour faire appel à une audience qualifiée et souvent beaucoup plus importante que le blog corporate. De plus c’est un bon moyen de s’associer à l’image du site, influenceur en question.

En savoir plus sur le moyen de gagner en visibilité sur un blog ou sur votre site web

Earned channels (canal acquis) : c’est souvent la résultant du marketing d’influence avec le travail des relations presse et publiques. En somme c’est les avantages des canaux précédents : contenus propres et visibilité obtenues grâce à un tiers. Il suffit de voir le nombre de cadeaux et invitations presse envoyés aux blogueurs pour comprendre que ce canal est convoité. Cependant il faut avoir en tête qu’une telle stratégie s’accompagne avec d’autres leviers de communication (publicités, influence, search…).

À qui adresser ces contenus ?

C’est la dernière étape abordée, mais celle à travailler en premier : la création de personas. Pour cela il faut se renseigner le plus possible sur les prospects souhaités en identifiants plusieurs éléments : la géographie, les données démographiques et les centres d’intérêt, les raisons de consommer, les besoins rationnels et irrationnels.

Si vous souhaitez vendre à tout le monde, vous ne vendez à personne.

Le reste de l’infographie…

infographie sur le content marketing et la mise en place d'une stratégie