Selon une étude de City, University of London, environ 13 500 faux comptes Twitter auraient agi en masse pour influencer le référendum du Brexit tenu durant le mois de juin 2017.

Concernant l’art de l’influence sur les réseaux sociaux, la première place est clairement détenue par Facebook. La plateforme est largement pointée du doigt sur sa contribution à la diffusion de publicité ayant eu pour but d’influencer les élections présidentielles américaines. Au total, plus de 100 000 dollars ont été dépensés en publicité en faveur de l’élection de Donald Trump. Concernant le contenu des 3000 posts sponsorisés, chacun portait sur un sujet sensible, comme l’immigration, l’islamisme, la corruption, les droits LGBTQ et la possession des armes à feu… En revanche, cette fois-ci le cas Facebook a été rattrapé par un autre réseau social : Twitter. Si l’on suit les dires d’une études réalisée par deux chercheurs du département de sociologie de City : Twitter aurait eu son rôle a joué lors des votes en faveur du Brexit.

Au total, 13 500 bots Twitter russes auraient posté près de 65 000 tweets pendant un mois. La majorité des contenus évoquait clairement une orientation vers les votants favorables à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Néanmoins, l’étude précise que quelques messages en accord avec les votants Remain, qui souhaitaient rester dans l’UE, ont aussi été postés. Le fait que les actions des différents comptes et leur suppression juste après l’élection aient été coordonnées aurait aussi tendance à prouver la thèse des chercheurs. L’étude de City montre aussi qu’une partie des bots s’occupaient de retweeter le contenu d’autres robots tandis que l’autre partie ne retweetait que les messages d’utilisateurs humain. De quoi influencer le soutien et l’opinion public vers le camp Leave, favorable au départ du Royaume-Uni.

Russie Twitter Brexit

Les chercheurs ont aussi précisé qu’outre les 13 500 comptes de bots, 26 500 autres comptes ont simultanément changé de nom après le référendum portant sur le Brexit. Cela pourrait signifier que de nombreux bots sont recyclés en fonction des campagnes politiques, toujours pour impacter les opinions. Une fois de plus, la Russie est accusée d’être à l’origine de cette gigantesque campagne d’influence.

À ce jour, la date et l’heure de sortie du Royaume-Uni sont prévues pour le 29 mars 2019 à 23 heures.

Source : Engadget

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J'aime écrire et surfer.

Les commentaires sont fermés.

Send this to a friend