La firme française Navya a annoncé qu’elle allait faire rouler ses taxis du nom d’Autonom Cab d’ici l’année 2018.

À l’image de nombreux autres secteurs, les transports publics et privés font eux aussi face à une réelle mutation de fond. Que ce soit sur l’eau, sur la terre ou dans le ciel, chaque élément découvre de nouveaux véhicules avec les années. Pour ce qui est des transports disons ‘personnels’, la mobilité douce s’affiche comme la tendance actuelle, laissant de plus en plus de place à des vélos, skates ou trottinettes électriques dans les rues. Puis les voitures, elles aussi, se tournent vers l’électrique, à l’exemple de l’américain Tesla, pour ne citer que lui. Cette fois-ci néanmoins, c’est un français du nom de Navya qui vient ajouter son grain de sel à la transformation des transports. La firme travaille sur un taxi autonome et électrique dont la mise en service est prévue pour l’an prochain.

Le 7 novembre, la PME lyonnaise à présenté son nouveau véhicule à la Cité du cinéma de Saint-Denis : l’Autonom Cab. Le président de Navya Christophe Sapet déclare dans un communiqué au sujet du véhicule : « imaginez des villes où ne circuleraient que des AUTONOMS : plus d’embouteillages ou de problèmes de stationnement, moins d’accident, moins de pollution. À la pointe de la technique, AUTONOM CAB est une révolution des usages et des technologies, permettant au plus grand nombre d’avoir accès à des solutions de mobilité totalement inédites ».

Et effectivement, la promesse fait plutôt rêver.

L’Autonom Cab ne comprend pas de poste de pilote, de volant ou de pédale : celui-ci a été pensé pour être entièrement autonome. Pour fonctionner, le service a néanmoins besoin d’une application afin que l’utilisateur puisse ouvrir et fermer la porte ou faire démarrer le véhicule. Concernant sa vitesse, le taxi roule en moyenne à 50 km/h, bien qu’il puisse monter jusqu’à 90 km/h. Pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes à son bord, le véhicule électrique est aussi capable d’anticiper les embouteillages, et ce même en cas d’imprévus, selon le communiqué de Navya. Pour ce qui est des aspects concernant la sécurité, l’Autonom Cab est équipé de dix capteurs lidars, de six caméras, de quatre radars, de deux antennes GNSS et d’une centrale inertielle.

Le taxi robot devrait être opérationnel durant le deuxième trimestre 2018. La firme n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle avait lancé l’an dernier les Autonom Shuttle, des navettes déjà en service dans les quartier de Confluence (Lyon) et de la Défense (Paris).

Une belle invention de Navya, qui devient la première firme au monde à lancer un taxi autonome et électrique.

Source : Numerama