Pendant 11 minutes, le compte Twitter de Donald Trump a été suspendu. Ce moment de bonheur a eu lieu grâce à un employé de Twitter célébrant son dernier jour avec panache.

Aujourd’hui ex-employé du réseau social, cette personne va probablement devenir un héros aux yeux de la twittosphère américaine et internationale. En revanche, pas dit que ce soit le cas aux yeux de son ancien employeur.

Au départ, Twitter a laissé planer le doute sur la courte suspension du compte de Donald Trump, laissant ainsi place aux spéculations le plus douteuses. Ce n’est que quelques heures plus tard que le réseau social s’est exprimé à travers sont compte Twitter Government plaidant « l’erreur humaine. »

« Plus tôt aujourd’hui, le compte @realdonaldtrump a été désactivé par inadvertance due à une erreur humaine d’un employé de Twitter. Le compte a été coupé pendant 11 minutes, et a d’ores et déjà été restauré. Nous continuons d’enquêter et prenons des mesures pour prévenir d’un cas similaire, » pouvait-on découvrir dans la nuit à une heure du matin.

Deux heures plus tard, on en sait enfin plus lorsque Twitter détaille : « durant notre investigation, nous avons appris que cela a été fait pas un employé du support client de Twitter qui a fait cela lors de son dernier jour. Nous conduisons une enquête interne plus poussée. »

Le président des États-Unis n’a donc pas subi de piratage, comme l’ont pensé de nombreux médias américains. Notre fuseau horaire en France nous permet cette fois d’avoir tous les éléments, sans avoir à spéculer.

Tous les héros ne portent pas de cape.