Nouvelle découverte pour une impression 3D de métal plus robuste
Technologie

Nouvelle découverte pour une impression 3D de métal plus robuste

Des chercheurs ont été en mesure d’imprimer en 3D de l’acier inoxydable d’une qualité telle qu’il peut être utilisé pour des applications dans l’aérospatiale, l’automobile, ou la marine.

C’est une équipe du Lawrence Livermore National Laboratory qui est à l’origine de cette découverte. L’inox produit peut avoir de telles applications du fait de ses performances dans un environnement corrosif ainsi que sa ductilité. La ductilité est un terme utilisé en résistance des matériaux pour désigner une capacité de déformation sans rupture.

impression 3D metal
Le métal imprimé par l’équipe de chercheurs.

Habituellement, les techniques d’impression 3D pour l’acier inoxydable reposent sur le frittage sélectif par laser (FSL). Pour faire simple, une surface est couverte de poudre de métal, un laser passe dessus afin de faire fondre une première couche, et ainsi de suite jusqu’à créer un objet en 3D. Le problème de cette technique se trouve dans les propriétés de la pièce qui a été créée qui la rendent inutilisable pour des applications très exigeantes comme l’aérospatiale.

C’est d’autant plus compliqué lorsque l’on souhaite travailler des nuances de l’acier inoxydable comme le 316L. C’est ce qui a été utilisé par les chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory. Le 316L est aussi appelé « inox chirurgical » et utilisé dans la marine ou l’industrie chimique. La technique qu’ils ont utilisé avec une imprimante FSL classique a permis de créer de l’inox avec la même ductilité que l’inox habituel, mais deux fois plus solide, et trois fois plus solide que ceux normalement imprimés en 3D.

Cette nouvelle découverte pourrait aider à produire des composants pour la marine ou l’aérospatiale de façon plus rapide et plus souple. De plus, cela place l’impression 3D comme un véritable outil pour l’industrie.

Source

Send this to a friend