Alors que le partage d’écran a fait son apparition au mois de mai sur Slack, l’application de messagerie pour professionnel va plus loin et propose maintenant la prise de contrôle de l’ordinateur à distance.

Valorisé à plus de 5 milliards de dollars, la success story de Slack ne semble pas être prête à ralentir. De fonctionnalité en fonctionnalité, l’application se consolide et s’adapte à bien des structures ou des métiers. La prise de contrôle à distance va permettre de nouveaux applicatifs.

Dans un premier temps, c’est le travail à plusieurs qui devrait être simplifié. Lors d’une conversation où un utilisateur partage son écran, il n’aura qu’à cliquer sur « partager le contrôle de votre écran. » Ainsi, les autres participants pourront voir apparaitre leur propre curseur avec la possibilité d’écrire, éditer, cliquer ou faire descendre la fenêtre.

Collaboration Slack

Si les utilisateurs n’ont pas le contrôle de l’écran, Slack propose une autre fonctionnalité toute aussi utile. Les participants pourront faire un dessin temporaire afin de mettre en exergue un élément pendant la conversation.

Au-delà du travail collaboratif, la prise de contrôle à distance devrait permettre aux services de maintenance informatique de ne pas avoir à se déplacer pour un problème mineur. De plus en plus de grandes entreprises utilisent Slack tous les jours, et cette nouvelle option devrait correspondre parfaitement à leurs attente.

In fine, Slack pourrait supprimer les frontières et les bureaux, à l’image de WordPress. Parce que l’objectif de Slack, c’est d’être le seul endroit depuis lequel vous travaillez.