Depuis 2016, l’application Gmail permet d’ajouter à son service de messagerie des adresses qui ne sont pas forcément issues de son cru. C’est-à-dire qu’un utilisateur peut ajouter son adresse Outlook ou autres dans l’application Gmail sans problème, et profiter de toutes les fonctionnalités offertes par l’app. Seulement, cette fonctionnalité n’était disponible que sur Android, ne permettant pas aux utilisateurs d’iOS d’en profiter. C’est maintenant chose faite puisque Google est en train de tester une version bêta de la fonctionnalité.

Le fait de devoir naviguer entre plusieurs boites mails personnelles et professionnelles parce que celles-ci ne font pas parties du même service de messagerie peut parfois être frustrant. La dernière mise à jour de Gmail va enfin permettre aux utilisateurs de Gmail de pouvoir centraliser tout leurs comptes sur une seule et même plateforme. Enfin, la nouvelle version de l’app prendra en compte d’autres fournisseurs, ce qui permettra à l’utilisateur d’ajouter un compte Outlook/Hotmail, Yahoo ou autres au moment de la connexion. Cela sera aussi valable avec des messageries fonctionnant grâce au système POP3 ou IMAP. Cette possibilité est d’ailleurs disponible sur l’application Mail, accessible nativement sur iOS, depuis sa création.

Pour l’instant, la mise à jour est disponible en version bêta. Pour cette raison, il faut s’inscrire et donner à Google les informations demandées, soit : l’adresse Gmail, les autres messageries ainsi que l’appareil iOS en votre possession (à savoir, tablette, mobile ou ordinateur). Les candidats qui seront éligibles pour tester la version bêta seront des utilisateurs qui profitent déjà de l’application Gmail sous iOS, qui ont un compte de messagerie autre que Google et qui utilisent iOS 10 minimum.

Une telle mise à jour pourrait permettre à l’application de messagerie Gmail de séduire des utilisateurs qui ne se seraient pas tournés vers celle-ci intuitivement.

Pour l’instant, aucune date concernant la version finale de la fonctionnalité n’a été annoncé.

Source : The Verge