IBM a annoncé avoir créé un outil utilisant la blockchain et destiné à envoyer ou recevoir des paiements d’un pays vers un autre. Cette solution de paiement a été élaborée en collaboration avec KlickEx ainsi que Stellar.

L’objectif de ce service est d’améliorer l’efficacité des paiements internationaux pour les entreprises ainsi que pour les consommateurs. À l’heure actuelle, les transactions vers l’international peuvent prendre plusieurs jours, parfois plusieurs semaines selon les banques. La blockchain est depuis longtemps scrutée pour gérer de type de tâches afin de rendre moins chers et plus rapides ces paiements. Quelques startups, comme KlickEx et Stellar travaillent déjà sur ce sujet, mais voir arriver IBM devrait porter un coup de projecteur sur leurs travaux.

« Cette innovation et cette collaboration représentent une étape significative pour Stellar autant que pour l’industrie des Fintech d’une manière générale. Nous utilisons la blockchain dans la production pour faciliter les paiements transfrontaliers dans de multiples devises. Actuellement, ces paiements peuvent prendre plusieurs jours pour être effectués. Cette nouvelle implémentation a pour vocation de lancer un profond changement dans les pays du Pacifique Sud, et une fois complètement intégré par IBM et ses partenaires bancaires, elle pourrait potentiellement changer la façon dont l’argent est déplacé autour du monde, aidant à améliorer les transactions internationales et l’inclusion financière dans les pays en développement, » a déclaré Jed McCaleb le cofondateur de Stellar.

Effectivement, l’Asie et les multiples pays du Pacifique semblent être un terrain crucial pour cette utilisation de la blockchain. Fujitsu a lancé avec les trois plus grands groupes bancaires du Japon un premier test de transfert reposant sur cette technologie.

Ici, IBM et ses partenaires se concentrent sur un circuit de 12 devises entre les Îles du Pacifique, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et le Royaume-Uni. Leur solution devrait gérer 60% des transactions internationales de la grande distribution sur le Pacifique Sud d’ici l’année prochaine.

Les véritables promesses de la blockchain commencent à voir le jour çà et là à travers le monde. Si l’application est axée sur les transactions pour l’instant, ses possibilités sont encore bien plus vastes. Du côté d’IBM, le géant s’intéresse de près à cette technologie. Il a d’ailleurs lancé il y a peu un offre de Blockchain as a Service BaaS.

IBM blockchain

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Send this to a friend