C’est la réponse qu’apporte une enquête réalisée auprès des blogueurs, vlogueurs, bref les influenceurs en général. Si l’étude porte sur un échantillon anglo-saxon, à la lecture, les insights mis en avant reflètent le modèle économique que l’on retrouve en France. À travers la retranscription, vous en saurez plus sur les offres proposées par les influenceurs, quelles sont les plus importants, l’évolution par rapport à l’année dernière, la satisfaction sur ce modèle économique et quelles perspectives quant à ce dernier.

En savoir plus sur le marketing d’influence

Quels types de monétisation pour les influenceurs ?

C’est autour de 8 catégories que les influenceurs monétisent leur médium. Cela va des plus classiques que l’on peut retrouver chez les médias aux offres d’entreprise et voir la bonté des « fans »…

#1 Publicité en ligne à travers les bannières – 50%
#2 Ventes de leur(s) propre(s) produit(s) – 46%
#3 Conseils / service – 42%
#4 Affiliation / commissions – 23%
#5 Bons plan – 19%
#6 Interventions / conférences, table ronde – 13%
#7 Donations / mécènes – 10%
#8 Contenus sponsorisés – 5%

Selon la thématique de l’influenceur, la proportion peut évoluer. Par exemple un vlogueur comptera plus sur la publicité en ligne pour se rémunérer tandis que le blogueur se reposera plus sur la vente de conseils, service.

Les leviers les plus importants financièrement

À la question de savoir quel levier de monétisation rapporte le plus, les sondés ont répondu la publicité en ligne comme principale source de revenus.

#1 Publicité en ligne – 28%
#2 Conseils / services – 27%
#3 Ventes de leur(s) propre(s) produit(s) – 26%
#4 Affiliation / commissions – 6%
#5 Bons plan – 6%
#6 Donations / mécènes – 4%
#7 Interventions / conférences, table ronde – 2%
#8 Contenus sponsorisés – 1%

L’évolution du chiffre d’affaires

Si l’on demande aux influenceurs sondés s’ils ont gagné plus d’argent que les 12 mois précédents, ils sont 50% à répondre « oui », 37% à répondre des revenus stagnants et 13% pour une baisse de ceux-ci.

La satisfaction des influenceurs sur leurs revenus

À présent, il est intéressant de savoir le niveau de satisfaction concernant les influenceurs et leurs revenus potentiels. Bien sûr quand il s’agit d’argent, la notion de satisfaction est subjectif et lié au niveau de qualité de vie que l’on s’accorde. Voici le résultat de la réponse à la question : « Êtes-vous satisfait de vos revenus ? » :

Tout à fait d’accord – 5%
D’accord – 19%
Incertain – 14%
En désaccord – 37%
Fortement en désaccord – 25%

Quelles perspectives quant à leur modèle économique ?

Pour finir, l’enquête pose la question sur leurs axes de priorité concernant les moyens de monétisation. Point important à noter, la volonté de travailler beaucoup plus sur la vente de leur(s) propre(s) produit(s). Tandis que les contenus sponsorisés souhaitent être délaissés tout comme la recherche de mécène ou dons.

influenceurs : leur modèle économique

Parmi l’ensemble des données présentées dans l’étude, on remarque que les influenceurs cherchent une certaine indépendance par rapport aux annonceurs. La volonté de ne pas poursuivre la promotion de contenus sponsorisés, et inversement promouvoir leurs propres productions. C’est peut-être aussi dû aux évolutions de l’influence : à la fois une certaine professionnalisation et une baisse des revenus venant des entreprises, marques et plateformes sociales comme YouTube.

Source : un échantillon de 4 300 personnes que l’enquête a été menée pour le compte de Social Media Examiner.

A propos de l'auteur

Co-fondateur et éditeur de Siècle Digital - Plusieurs expériences dans le digital planning, le trafic management et le social media. J'étudie et je me documente beaucoup sur les notions d'influence et de psychologie sociale et cognitive.

Send this to a friend