Cette annonce ne surprendra pas certains lecteurs qui veillent sur le marché des systèmes d’exploitation mobile comme iOS d’Apple ou Android de Google. Pour d’autres cela ne fera ni chaud ni froid au regard des parts de marché du système d’exploitation de Microsoft, Windows Phone. En effet, en matière de ventes, le Windows Phone se porte mal si l’on regarde l’évolution depuis 2009 :

ventes de mobile sous Windows Phone

L’évolution des ventes de mobile sous Windows Phone depuis 2009.

Récemment encore, une prise de parole de Bill Gates envisageait une fin proche pour le système d’exploitation. Dans une interview accordée à Fox News (aux États-Unis), le cofondateur avait indiqué utiliser un smartphone sous Android. Mais c’est avec une série de tweets de Joe Belfiore, vice-président du groupe en charge des systèmes d’exploitation, que le glas a définitivement sonné pour le Windows Phone :

Les volumes de ventes sont trop faibles pour que le groupe continue d’investir dans la technologie. En effet les développeurs d’applications n’ont jamais réellement planché sur ce système d’exploitation. Or un catalogue d’apps fournit est le nerf de la guerre. Une plateforme avec beaucoup d’applications diverses attire des utilisateurs, donc des dépenses via les apps payantes et ainsi de nouveaux développeurs. Bref le cercle vertueux que connaît l’App Store par exemple. En effet cette dernière aurait reversé 70 milliards de dollars aux développeurs depuis sa création !

Ainsi le marché du mobile se resserre à nouveau profit d’Android qui voit ses ventes augmenter tandis que celles d’Apple stagnent. Windows Phone était issu du rachat de la branche mobile de Nokia par Microsoft en 2014 notamment avec le modèle Lumia qui avait connu un grand succès et à l’origine des bonnes ventes du début.

Source : The Verge / Statista.