C’est à la suite de ma veille quotidienne sur l’actualité anglo-saxonne que je suis tombé sur cette information. Où devrais-je plutôt dire cette initiative de l’Union Européenne à travers la Commission : la connectivité Wi-Fi gratuite dans les lieux publics comme les parcs, les places, les bâtiments publics, les hôpitaux, etc. Bref l’espace public en général.

Puisque la connectivité doit profiter à tous, alors peu importe le lieu de résidence ou le niveau de salaire. Nous proposons aujourd’hui d’équiper chaque village et chaque ville d’Europe d’un accès internet sans fil gratuit autour des principaux centres de la vie publique d’ici à 2020. – Jean-Claude Juncker – Discours sur l’état de l’Union en septembre 2016.

Dans la même catégorie

L’initiative du nom de WIFI4U s’est vu allouer un budget de 120 millions d’euros pour la période 2017-2019. Une somme qui pourra profiter à environ 8 000 communes de l’Union Européenne d’ici 2020. WIFI4U vise la mise en place d’équipements Wi-Fi dans les espaces publics pour permettre au citoyen d’accéder à une connexion efficace et gratuite. Certains d’entre vous diront que de nombreux espaces publics possèdent un accès Wi-Fi (plus ou moins performant). Mais c’est oublier que ces derniers vous demandent de cocher une case discrète qui fait accepter de recevoir, appelons-le franchement, des spams. Ce qui ne doit pas être le cas de WIFI4U.

Pour ce qui est du fonctionnement, les organismes publics locaux devront s’inscrire au programme. Ce dernier financera les coûts d’équipement et d’installation, tandis que les organismes paieront l’abonnement à Internet aux fournisseurs (FIA) ainsi que la maintenance pendant au moins trois ans. En effet, l’Union Européenne encourage les organismes publics à développer leurs propres services numériques.

Certains pays de l’UE comme l’Estonie sont en avance sur ce sujet. L’accès à Internet est inscrit dans leur constitution et la capitale est equipée en Wi-Fi accessible aux résidents et les personnes de passage. Le pays est également en passe de battre sa propre crypto-monnaie.

Source.