Trois milliards. Trois P*TAIN de milliards d’utilisateurs de Yahoo ont été affectés par le hack de Yahoo en 2013. Le résultat final comprend donc TOUS les utilisateurs de l’ancien géant du web. C'est 45 fois la population française.

Lorsque la faille avait été dévoilée, le nombre de comptes touchés se portait à plus d’un milliard, sans pouvoir précisément en estimer le nombre exact. À cette époque, les données exposées étaient les adresses email, les numéros de téléphone, les dates de naissance, les mots de passe, de même que les réponses aux questions de sécurité. Réunir toutes ces informations personnelles par utilisateur aurait permis d’accéder à d’autres comptes utilisés sur d’autres sites.

Verizon, nouvelle maison mère de Yahoo, a confirmé que les premières estimations de la faille étaient un peu basse.
« Ultérieurement à l’acquisition de Yahoo par Verizon, et pendant son intégration, la société a récemment obtenu de nouveaux renseignements et pense à présent, à partir des investigations avec l’assistance d’experts externes, que tous les utilisateurs de Yahoo ont été affectés par le piratage d’aout 2013, » peut-on lire dans la déclaration publiée en ligne par Verizon.

Depuis, Yahoo n’a jamais été en mesure de reconquérir le coeur de bien de ses utilisateurs. Non seulement à cause de l’importance de la brèche laissée aux pirates, mais aussi parce que la société a mis trop longtemps avant d’annoncer ce hack.

Dans le même timing que le scandale qui touche la société Equifax (143 M de consommateurs), le hack de Yahoo, bien qu’il ait eu lieu en 2013, représente la plus grande fuite de données du monde.

Plus que jamais, les relations entre marques et consommateurs vont s’orienter vers la confiance. Naturellement, cela passera par la protection des données personnelles.

Source.