Alors que le projet Hyperloop suit son cours et que Tesla détient actuellement le record de vitesse (soit 354 km/h), TechCrunch signale que HTT, la société Hyperloop Transportation Technologies, vient de signer un accord d’entente avec l’Inde. En conséquence, l’état d’Andhra Pradesh pourrait être le premier lieu du monde à accueillir un Hyperloop fonctionnel.

Par définition, un accord d’entente signifie que les deux parties prenantes sont partantes, mais ne signifie pas que la concrétisation du projet est garantie. HTT et le Conseil pour le développement économique de l’état prévoit de relier deux villes séparés par l’un des plus longues du pays, le Krishna. En terme de distance, les villes de Amaravati et Vijaywada sont éloignées d’une cinquantaine de kilomètres. Pour rejoindre une ville ou l’autre, il faut une heure en voiture contre six minutes en Hyperloop : un gain de temps considérable.

Hyperloop en Inde

Pour ce qui est de la réalisation concrète, la suite va se dérouler en deux phases distinctes. D’abord, la société HTT va travailler à une phase d’étude de 6 mois afin d’analyser les terrains et de choisir le meilleur tracé possible. Cela permettra aussi, bien sûr, de vérifier la faisabilité du projet. Ensuite, si l’étude est concluante, HTT commencera la phase de construction de l’Hyperloop, marquant ainsi l’Inde du premier Hyperloop au monde.

Dans un communiqué de presse, le responsable du Conseil Krishna Kishore déclare : « Comme toutes les avancées technologiques qui changent le monde, HTT compte collaborer avec le gouvernement d’Andhra Pradesh pour encourager la recherche et le développement, afin de proposer des technologies abordables et à bas coût pour le plus grand nombre. Cela permettra à terme d’améliorer les conditions de vie dans la région. »

Si jamais ce projet venait à se concrétiser, cela signerait une avancée considérable pour l’Hyperloop, qui pourrait ensuite réfléchir plus facilement à investir d’autres villes.

Source : TechCrunch

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J’aime écrire et surfer.

Send this to a friend