À l’heure où la transformation digitale devient une nécessité pour les entreprises, le petit carnet de notes bien connu prend le virage numérique et crée un outil qui pourrait être bien utile. En 2016, Moleskine avait déjà lancé un stylo et un carnet permettant de numériser ses notes et dessins directement sur son mobile. Mais cette fois-ci, la marque fait plus fort en rendant possible la synchronisation des notes avec différentes applications.

Le carnet Livescribe de Moleskine cité plus haut.

La légende veut que les carnets Moleskine s’illustrent comme étant les héritiers directs du petit carnet légendaire que possédait chaque artiste. Écrivain ou peintre, Vincent Van Gogh ou Ernest Hemingway, chacun aurait possédé l’un de ces petits carnets anonymes et sobres. Aujourd’hui, le Moleskine se veut être le porte-parole de ces notes, esquisses ou idées qui restent sur les pages de ce petit cahier noir. La marque a aussi su étendre sa gamme à différents types de contenu, à l’exemple de l’agenda. D’ailleurs, c’est justement avec ce dernier que Moleskine souhaite s’amuser en mêlant ainsi analogique et numérique. En combinant un stylo Livescribe et un papier chargé de capteurs, les notes prises à la main se synchronisent directement sur Google Calendar et iCal (Apple). Le Smart Planner a seulement besoin de l’heure et du sujet pour pouvoir envoyer les notes aux sections appropriés de l’application sélectionnée. Il est évidemment possible de vérifier le résultat juste après avoir écrit sa note, sur mobile ou desktop.

Le Smart Planner sera disponible à l’international dès le 12 septembre. Le carnet et le stylo Livescribe seront au prix de 199$, et le carnet seul au prix de 29$. Il existe d’autres systèmes d’écritures intelligentes semblables à la fonctionnalité proposée par Moleskine, mais le point fort de la marque se situe dans le fait qu’aucun autre ne propose la synchronisation directe avec les applications d’agenda.

Source : TechCrunch