Si dans les prochains mois, vous décidez de vous rendre en Russie et de déjeuner dans un Burger King locale (histoire de se dépayser…), ne soyez pas étonné si les clients paient en Whoppercoins et non en rouble russe. C’est la dernière excentricité de la chaîne de burgers connue justement pour son Whopper.

Burger King est habitué à surfer sur les tendances sociétales, le phénomène des crypto-monnaies ne lui aura donc pas échappé. Mais derrière cette action de communication (on ne va pas se leurrer non plus), se cache un programme de fidélité qui va rendre obsolètes les modèles classiques.

Pour comprendre ce qu’est une crypto-monnaie : lire l’article de Sébastien Bourguignon.

Un Whoppercoin est un jeton (un token dans le jargon) permettant de consommer dans un Burger King en Russie. En échange de 1 700 Woppercoins, la chaîne vous offre un burger. À chaque rouble russe dépensé, un de ces fameux token sera offert. Au moment d’écrire l’article, un euro équivaut environ à 68 €. Finalement en dehors de l’effet de mode, rien de transcendant dans ce programme de fidélité. Cependant, contrairement à un programme classique où les « smiles » et autres termes ont une valeur uniquement pour l’entité créatrice, le Whoppercoin pourrait servir d’une réelle monnaie d’échange sur les marchés. Après qui en voudra ? C’est bien la question mystère actuellement. On peut supposer que le programme de fidélité pourrait être déployé à l’ensemble des chaînes. Ce qui serait un atout pour la marque présente dans plus de 90 pays. On peut imaginer également des partenariats futurs avec d’autres enseignes comme des parcs d’attractions.

L’application iOS et Android devraient sortir courant septembre en Russie pour pouvoir participer au programme Whoppercoins. Sur la plateforme d’échange WavesGo, c’est pour le moment 1 milliard de ce token qui a été créé. Cela risque d’évoluer comme toute devise. Mais l’avantage de cette crypto-monnaie, c’est qu’elle est totalement indépendante au cours du Bitcoin.

Source.