Alors que les assistants intelligents continuent de proliférer très largement sur le marché, à l’exemple de celui d’Amazon, de Microsoft ou d’Apple, deux des géants se faisant d’habitude concurrence ont décidé de s’allier. La nouvelle collaboration entre Amazon et Microsoft fait suite à la rencontre de leurs deux dirigeants, Jeff Bezos (Amazon) et Satya Nadella (Microsoft), qui se sont retrouvés en 2016 lors d’un évènement de Microsoft à Seattle. Résultat de ce partenariat, les deux assistants intelligents des deux sociétés pourraient bien apprendre à se connaître dans les années à venir.

Selon le New York Times, l’objectif de ce partenariat est de cumuler les forces de chaque assistant intelligent afin de maintenir le rythme (ou devancer) Apple et Google. Là où l’on pourrait penser que Alexa et Cortana sont en concurrence direct, les deux patrons sont d’avis que chacun à ses spécificités et que pour cela, il serait plus efficace de collaborer. Dans une interview ayant eu lieu la semaine dernière, Jeff Bezos expliquait que selon lui, les gens se tourneraient vers les assistants intelligents comme ils se tournent aujourd’hui vers un ami pour avoir des conseils sur la randonnée ou des recommandations sur les restaurants. Et quand cela sera le moment, Bezos souhaite « qu’ils aient accès à autant de ces AI que possible ». En plus de cela, Amazon semble reconnaitre la puissance de l’intégration de Outlook à Cortana, car le fait que Microsoft contrôle les deux produits rend l’intégration plus performante. Grâce à cette collaboration, Alexa pourrait répondre de la même manière que Cortana aux questions utilisant la suite Office. Ce partenariat permettra aussi d’utiliser un des assistants pour communiquer avec l’autre. À long terme, l’assistant le plus en mesure de répondre serait capable de prendre la parole afin de satisfaire l’interrogation de l’utilisateur.

assistants vocaux Alexa et Cortana

Selon un analyste de Jackdawn Research du nom de Jan Dawson, « Il n’y a aucune raison pour que Google ou Apple fassent de même parce qu’ils essaient de conduire leurs propres écosystèmes ». Et effectivement, il est clair qu’Apple préfère garder les gens dans un circuit fermé, composé de ses iPhone, iPads et autres. Reste à savoir si la collaboration entre les deux groupes permettra à chacun d’en tirer des bénéfices et de prendre de l’avance sur la concurrence.

Source : Blog Microsoft

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J'aime écrire et surfer.

Send this to a friend