Comme je le relevais dans un article récent, les ICO (Initial Coin Offering) sont une nouvelle forme de levée de fonds pour les startups et ce quel que soit leur niveau de développement. Cette stratégie encore confidentielle il y a quelques mois, et réservée aux afficionados de la blockchain, se développe à vitesse grand V. Ainsi sur le premier semestre 2017, il y a eu plus de fonds levés grâce aux ICO que par le schéma traditionnel des VC (327M$ pour les ICO contre 295M$ pour les VC selon le site coindesk.com.)

Jusqu’à présent il s’agissait d’une technique utilisée par des sociétés étrangères beaucoup aux Etats-Unis ou en Russie et dans des conditions toujours plus que litigieuses en termes de cadre juridique, réglementaire et fiscal. Je vous avais parlé de la startup lyonnaise Beyond the void qui avait réalisé une ICO fin 2016 pour financer son développement, et bien DomRaider une startup française basée à Clermont-Ferrand vient de lancer une prévente avant d’ouvrir son ICO à partir du 12 septembre prochain.

DomRaider, un spécialiste du drop catching

On recense aujourd’hui plus de 330 millions de noms de domaines sur internet quelle que soit l’extension (.com ou .net pour les génériques, .co.uk ou .fr pour les pays, la ribambelle de celles créées en 2012 par l’ICANN comme les .club ou encore .xyz). Le second marché est très dynamique, avec une croissance de 6,8% en 2017, et porte parfois sur des transactions aussi importantes que le transfert de Neymar au PSG comme par exemple la revente de Business.com pour 345M$ ou LasVegas.com pour 90M$. Ce second marché porterait aujourd’hui sur un volume de 500 Millions de $ en 2016 selon les chiffres officiels mais en réalité il serait plutôt de 2,5 Milliards de $ car la plupart de ces transactions sont soumises à des clauses de confidentialité.

Le drop catching est une activité assez peu connue du grand public qui permet de donner une seconde vie aux noms de domaine qui arrivent à expiration. Ainsi Wikipédia en donne cette définition : « Le domain drop catching, aussi connu sous le nom de domain sniping, consiste à enregistrer un nom de domaine qui n’a pas été renouvelé, juste après son expiration. » On estime qu’il y a environ 100 000 noms de domaine qui arrivent à expiration tous les jours dont moins de 1% ont un potentiel intéressant. En effet, de nombreux acheteurs sont intéressés par certains noms de domaine pour des raisons que l’on peut comprendre :

  • La rareté de celui-ci
  • Un historique SEO permettant aux professionnels du référencement d’améliorer leurs performances sur les moteurs de recherche
  • Le trafic qui existait sur l’ancien site et qui se réactive une fois que le nom de domaine est restauré
  • L’identité digitale qui intéresse les marques pour bénéficier d’un nom de domaine unique

DomRaider, une société qui a été créée en 2013 et qui a déjà levé 3,5M€ par les canaux traditionnels depuis sa création, est donc spécialisée dans cette activité de drop catching et est devenue le leader européen sur ce marché en moins de 4 ans. Une fois les noms de domaines identifiés par les « Spotters », ce sont les experts capables d’évaluer le potentiel d’un nom de domaine, ceux-ci sont mis aux enchères sur le site de DomRaider. La gestion de ces enchères est donc au cœur du business model de la société clermontoise et c’est ici qu’elle veut faire intervenir la blockchain.

Un projet ambitieux basé sur la blockchain

La problématique de gestion d’un système d’enchère n’est pas spécifique au drop catching, de nombreux business sont basés sur ce mode de fonctionnement, qu’il soit virtuel ou en salle des ventes, l’organisation et le management d’une vente aux enchères au travers d’un outil reste spécifique au secteur et ont plusieurs défauts que DomRaider veut corriger grâce à la blockchain.

Les enchères manquent de transparence en particulier sur la validité d’une surenchère, on ne dispose pas en tant qu’enchérisseur de capacité de vérifier si une surenchère a bien été réalisée par un vrai enchérisseur et non pas un algorithme ou par l’organisateur lui-même. Il n’existe pas de standard aussi bien sur les mécanismes d’identification et de connexion que sur les fonctionnalités et l’ergonomie du système d’enchère, obligeant ainsi un enchérisseur qui participe à différentes enchères sur différentes plateformes à utiliser différents comptes et à devoir appréhender chacune des ergonomies des plateformes. Une autre limite concerne les frais des paiements internationaux lorsque l’enchère a lieu sur un plateforme d’un autre pays que celui de l’enchérisseur. Enfin, dans le monde des enchères physiques, les outils sont pauvres en fonctionnalités et ne permettent pas d’ouvrir facilement ces enchères à l’international.

L’objectif de DomRaider, et ils seront les premiers clients de cette nouvelle solution, est de développer une application qui soit évolutive, fiable et transparente, interopérable, rapide et à faible coût de transaction, et surtout qui corrigent les problèmes identifiés. Et tout cela est possible aujourd’hui grâce aux technologies basées sur la blockchain. L’ambition n’est pas de faire reposer la solution sur une blockchain comme Ethereum, en particulier pour les problèmes de performance et de scalabilité que cela présenterait pour le projet, mais de choisir la meilleure technologie pour répondre aux enjeux de l’application à développer. Plusieurs POC sont en cours pour étudier les différentes technologies et les alternatives possibles dans le monde déjà vaste et très diversifié de la blockchain, mais la première implémentation est prévue sur BigchainDB qui répond le mieux à l’ensemble des contraintes de DomRaider.

De fait, en partant sur ce modèle, les premiers nœuds seront exécutés directement par DomRaider, afin de décentraliser au maximum le fonctionnement de cette application l’enjeu sera dans les mois à venir de développer un réseau de partenaires qui exécuteront les nœuds de cette nouvelle blockchain. Ces nouveaux partenaires seront de différentes natures :

  • Des utilisateurs du réseau d’enchère ou des acteurs du secteur des enchères qui voudront participer à son fonctionnement comme les mineurs le font aujourd’hui sur Bitcoin ou Ethereum
  • Des utilisateurs recrutés grâce à un programme de sponsoring (participation aux frais de serveurs) pour inciter de nouveaux acteurs à participer au réseau

Pourquoi cette ICO ?

DomRaider réalise cette opération de levée de fonds pour soutenir la croissance de ses activités, bien évidemment pour financer le développement de sa solution de gestion des enchères basée sur la blockchain et enfin pour des prises de participation stratégiques qui permettront le développement de l’usage du réseau et de ses fonctionnalités.

Le token qui va être généré lors de cette ICO est le DRT (DomRaider Token), il servira :

  • à organiser les ventes aux enchères
  • aux dépôts de garantie pour des enchères certifiées
  • à rémunérer le vendeur et l’organisateur lors d’une vente
  • à rémunérer des prestataires externes participants à l’organisation de l’enchère
  • dans le cas spécifique du drop catching à rémunérer les Spotters

La commercialisation des jetons se déroulera du 16/08/2017 au 11/10/2017, en 2 phases :

  • La prévente : Du 16/08/2017 à 8h00 UTC/GMT au 11/09/2017 à 8h00 UTC/GMT
  • La vente : Du 12/09/2017 à 8h00 UTC/GMT au 11/10/2017 à 8h00 UTC/GMT

Une particularité importante de cette ICO est qu’elle se fait dans un cadre qui tente de se rapprocher au maximum des principes des IPO (Initial Public Offering) c’est à dire des principes règlementaires et juridiques qui régissent une introduction en bourse traditionnelle. En effet, il n’existe actuellement aucun cadre autour de ces opérations et aucune régulation, c’est un peu le far west pour le moment et de nombreuses ICO sont des arnaques pures et simples. L’objectif de DomRaider est donc de proposer une opération d’investissement la plus proche des bonnes pratiques des IPO.

Pour en savoir d’avantage à propos de cette opération, et en particulier sur le White Paper qui décrit le projet de DomRaider et les conditions d’attribution des DRT au cours de l’ICO, rendez-vous directement sur le site officiel de l’ICO http://domraider.io.

A propos de l'auteur

Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Manager dans un cabinet de conseil dans le secteur de la Banque / Assurance, il est dans le domaine du Digital, du Management, de l’Innovation et de l’Agilité depuis 2000. Il anime un blog sur ces thématiques http://sebastienbourguignon.com et a créé le projet #PortraitDeStartuper.

Send this to a friend