Un combat de titans est en train de se dessiner dans l’ombre d’internet. D’un côté, Amazon, de l’autre, les enseignes de grande distribution. Alors qu’Alexa poursuit son bonhomme de chemin, Walmart rejoint l’intelligence artificielle de Google.

À travers Google Assistant et Google Express, les utilisateurs vont pouvoir effectuer leurs commandes directement depuis de nombreux appareils, dont le Google Home. Ce sont donc des centaines de milliers de nouveaux produits qui viennent rejoindre l’offre de la firme de Mountain View.

Aux États-Unis, les principales enseignes de grande distribution ont rejoint Google. Target, Costco, et maintenant Walmart s’alignent face à la concurrence, et cherchent à offrir l’expérience shopping la plus lisse possible. De plus, contrairement à Amazon qui imposerait un abonnement (Amazon Prime) pour des livraisons gratuites ou d’autres modalités, les utilisateurs passant pas Google ne rencontreront pas ce problème. En passant par Google Express, il suffira que la commande remplisse les conditions de l’enseigne pour avoir une livraison gratuite.

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais ce qu’il se passe aux États-Unis, est ce qui va arriver très bientôt en France. Pourtant nos enseignes continuent d’offrir des expériences niveau tiers monde dans leurs applications ou dans la technologie intégrée en point de vente. De plus, Google est malin et poursuit son rôle d’indexation avec les produits proposés par les enseignes, se faisant simple passerelle, mais récupérant sa com’ au passage.

Finalement, est-ce que ce sera Amazon contre le reste du monde ?

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Send this to a friend