La société américano-norvégienne Kolos a lancé un projet de construction d’un datacenter au nord de la Norvège. En plus d’être le plus grand du monde, il sera aussi alimenté par des énergies vertes.

Ce centre sera situé à Ballangen utilisera de l’énergie hydroélectrique, mais utilisera aussi le froid extérieur pour rafraîchir ses machines. Pour la première étape de sa construction, Kolos annonce une puissance de 40 mégawatts ainsi que la création de 100 postes.

En place au-delà du cercle Arctique, Kolos veut créer un datacenter de 600 000 m2. Le projet final divisera le tout en quatre bâtiments, qui consommeront au total 1 gigawatt en énergies renouvelables d’ici 10 ans.

Une fois terminé, le centre de Ballagen sera plus grand que celui situé à Langfang en Chine qui est installé sur 585 289 m2. Néanmoins, le record cherché par Kolos devrait être battu d’ici 10 ans puisque la société Switch est en train de construire un datacenter de 669 000 m2 dans le Nevada. Il sera lui aussi alimenté par des énergies renouvelables, pour une consommation nettement inférieure à celle de Ballagen.

kolos datacenter

Le rapprochement des datacenters vers les pôles devient monnaie courante. L’année dernière, Mark Zuckerberg nous avait fait visiter celui de Facebook situé à Luleå, en Suède. Plus qu’optimisé, il n’a besoin que d’un technicien pour 25 000 serveurs.

Le datacenter de Kolos n’est pour l’instant qu’un projet sur papier, mais il s’inscrit dans une tendance responsable dans la création et gestion des centres de données. De son côté, Google, en plus d’utiliser des énergies renouvelables, devrait atteindre très bientôt le zéro déchet.

Source.