En 2014, soit 15 ans après sa création, Alibaba réalisait la plus grosse entrée en bourse de l’histoire, mettant en lumière l’avancée de la Chine concernant le marché du digital. Quelques années après, nous voilà en 2017, et la croissance du leader chinois de la vente en ligne n’a pas démérité, preuves en sont ces résultats publiés par l’entreprise.

Equivalent chinois de l’Amazon américain, Alibaba continue de surprendre les analystes, et plutôt de manière positive. L’entreprise a publié récemment ses chiffres, prouvant la force du dynamisme du marché chinois. Durant la période d’avril à juin, le chiffre d’affaire a augmenté de 56%, soit 50,18 milliards de yuans, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S en attendait 47,7 milliards. Pour ce qui est des autres chiffres publiés par Alibaba :

– Le bénéfice net a quasiment doublé et se situe à 2, 17 milliards de dollars,
– Les revenus issus du e-commerce ont augmenté de 58%, contre 59,5% le trimestre précédent,
– Le chiffre d’affaire issu du cloud computing a augmenté de 96% sur le trimestre, et le nombre de client a dépassé le million pour la première fois,
– Les revenus issus des loisirs ont eux aussi progressé, de 30%.

Alibaba

Alibaba insiste aussi sur l’importance du mobile et comptait plus de 500 millions d’usagers mensuels actifs se connectant sur mobile ou tablettes.

Tandis que le leader réussit à séduire, d’autres ont plus de mal à prendre en main le potentiel du marché chinois. Facebook, banni depuis 2009 en Chine, tente un retour discret au pays et teste une application mobile (sans s’apparenter directement au réseau social). Pour ce qui est de la compréhension des modes de consommation, Facebook a ensuite fait savoir qu’il « consacr[ait] du temps à comprendre et à apprendre davantage sur ce pays de différentes façons ». Un marché au fort potentiel économique, mais qui doit aussi être charmé.

Source : TechCrunch