C’est une annonce que la société Hyperloop One a sûrement du fêter hier. Elle vient de battre son record de vitesse en atteignant les 317 km/h. Ce qui représente la vitesse moyenne d’un TGV actuellement. Ce qui nous laisse optimiste sur la suite du projet.

Pour rappel, le projet Hyperloop est née de recherches sur le futur de la mobilité et conduite par Elon Musk (SpaceX, Tesla, Paypal…). Celui-ci, après avoir présenté seulement les ébauches du projet, les avait rendu public. Ainsi plusieurs se sont mis à travailler sur le sujet. Dont Hyperloop One qui vient de battre ce record de vitesse.

Consulter les articles sur le sujet : ici.

La pointe de vitesse à 317 km/h n’est qu’une étape du projet Hyperloop, car celui-ci est censé atteindre (théoriquement) une vitesse maximale de plus de 1 200 km/h en exploitation ! Tandis que le TGV avait atteint, en 2007, son record de vitesse avec 574 km/h sans exploitation commerciale (c’est-à-dire passagers).
Sans rentrer dans les détails techniques, car ma connaissance n’irait pas au-delà, Hyperloop fonctionne dans un tube dépressurisé avec un rail magnétique pour diminuer les frottements qui risqueraient de lui faire perdre de la vitesse et consommer plus d’énergie.

C’est une étape majeure que vient de passer Hyperloop One, mais elle lui reste encore beaucoup de chemin à faire autre que technologique. Comme de convaincre les réfractaires sur le coup et la viabilité de cette technologie quand elle sera commercialisée. En 2016, la SNCF avait participé à la levée de fonds de la société sans en dévoiler la participation.

Une vidéo du record a été filmée par l’entreprise, mais est uniquement visionnable sur le site The Verge.

Source : Les Echos.