En mai, Spotify faisait l’acquisition de Mediachain, une start-up qui utilise la blockchain pour gérer les droits d’auteurs. Objectif : éviter les déboires liés aux copyright et aux royalties, ainsi que des amendes qui se chiffrent en millions de dollars. La licorne suédoise a évolué au point de préparer son entrée en bourse d’ici la fin de l’année 2017. Mais pour cela, Spotify a prévu de signer un bon nombre de partenariats avec des labels afin de régler ce problème de royalties. Le dernier en date serait prévu pour septembre et se conclurait avec Warner Music.

C’est Reuters qui a eu l’exclusivité sur l’information, signalant que l’accord serait le dernier à signer avant l’entrée en bourse de la société suédoise. Bien que prévu pour septembre, les termes n’ont pas encore révélés, principalement parce que des points sont encore à mettre en lumière. Selon une source, « Les négociations sont à la croisée des chemins. Il reste encore un certain nombre de points clés qui restent à convenir. Si nous parvenons à trouver un terrain d’entente sur ces derniers, cela pourrait conduire à une transaction très rapide. » Pour ces fameux points, le pourcentage des royalties reste entre autres à définir. Pour l’instant, le deal serait de 55% reversé à Warner, qui souhaiterait un minimum de 52%. Seulement, Spotify a récemment été accusé de remplir ses playlists avec des artistes anonymes ou peu connu afin de faire baisser les droits à verser. Cela serait donc un problème pour Warner, qui se voit prêt à baisser ses royalties à 52% si la start-up suédoise règle ce problème.

Spotify va devoir continuer à se battre pour faire face à Apple et Google, qui eux peuvent tirer parti de ce qu’ils gagent grâce à leurs autres services. Plus tôt dans l’année, Spotify a conclu un accord avec UMG et Sony Music.

Source : Engadget