PAIR, le programme de recherche de Google sur l’Homme et l’intelligence artificielle.

3

L’intelligence artificielle doit-elle être une fin ou un moyen ? Une question centrale que le programme PAIR remet sur le devant de la scène. PAIR c’est l’acronyme de People + AI Research initiative, en somme, Google veut remettre l’homme au coeur du processus de développement de l’intelligence artificielle.

Le programme de la firme de Mountain View se divise en trois parties. Trois parties qui couvrent autant d’aspects utiles de l’IA dans sa relation avec l’Homme. La première portera sur les ingénieurs et les chercheurs, en effet, c’est par ces hommes que sont construit ces intelligences donc autant rendre ces machine accessibles pour eux. Cette partie du programme s’attellera à trouver des solutions pour permettre à ces derniers de construire des machines facilement compréhensibles, comment rendre ce savoir facilement transmissible et comment le vulgariser.

Une autre partie du programme concernera l’environnement du travail, à savoir comment l’intelligence artificielle peut aider les professionnel dans leurs travail. Médecins, techniciens, agriculteurs ou musiciens, autant de métiers comme d’autres où l’utilisation de l’intelligence artificielle devrait avec les années faire son apparition. Plus que des programmes de recherche, c’est essentiellement de pédagogie dont il va falloir faire preuve. Dans un climat de défiance où certains corps de métiers voient l’avènement de telles technologies comme une menace à la survie du leur, ce sont surement des programmes de réinsertion aussi qu’il faudra faire…

Le troisième volet de ce programme portera sur l’utilisation dans le quotidien de l’intelligence artificielle et devra ainsi faire apparaître l’IA comme un moyen.

En utilisant l’open source dans ce programme, Google laisse entrevoir sa vision de l’IA, à savoir qu’il ne la voit pas comme une technologie mais plus comme un matériau composite en cours de fabrication. Un matériau qui servirait dans la construction d’autre projets par d’autres personnes.

Facet Overview et Facet Dive, deux outils open source de visualisation d’outils illustrent parfaitement l’état d’esprit de Google dans ce domaine. En effet, ces applications sont destinées aux ingénieurs AI et donnent une vision d’ensemble dans le processus d’apprentissage de la machine. Des données de formation qui sont un élément capital dans l’élaboration d’une IA mais qui peuvent s’avérer être de vrais casse-tête où contrairement à l’ingénierie des logiciels traditionnelle il faut déboguer et le code et les données en cas de problème.

En attendant, les mois et les années à venir montreront si les hommes et l’IA font la PAIR…

Source.

A propos de l'auteur

Big Mac et langue française, furax en charentaises. Dans mes petits chaussons quand il s' agit de contradiction.

Send this to a friend