Il y a quelques semaines, le site web de téléchargement de torrents T411 fermait ses portes, au grand damn d’un très grand nombre d’internautes : séisme dans le domaine. La fermeture de T411 a fait parler d’elle comme la signature de l’arrêt de mort de l’un des plus gros annuaires de liens francophones. Malgré cette fermeture, on peut tout de même se douter que le streaming et le torrent ne sont pas prêts de s’arrêter demain, en dépit des efforts des ayants droits. À ce propos, c’est justement Google qui a fait une petite erreur dans ses algorithmes en donnant accès à tous les meilleurs sites de streaming et de torrents, légaux ou illégaux.

Normalement, quand tout fonctionne bien, ces listes sont cachées aux internautes afin de ne pas encourager ces pratiques et d’éviter à Google de se mettre à dos les ayants droits comme les maisons de disques ou les studios de production. Seulement, le site web TorrentFreak a remarqué une petite anomalie avant-hier… L’auteur profite de l’article pour partager la petite manipulation qui permet d’avoir accès à ces fameuses listes. Avant tout, il faut être sûr de taper sa requête sur Google.com et non Google.fr, sinon cela ne fonctionne pas. En tapant les mots « best torrent sites » ou « torrent sites », de nombreux sites s’affichent dont les célèbres The Pirate Bay, 1337x, Torrent Project, et d’autres, sous l’intitulé « Les plus populaires sur le web ». En cliquant sur l’un d’eux, cela lance la recherche et permet de trouver facilement le contenu recherché.

La même manipulation est possible avec les sites de streaming (illégaux) en tapant « streaming sites ». Certains des sites apparaissant dans la liste sont légaux, comme Hulu.com, mais ce n’est pas le cas de tous… À l’exemple de Putlocker ou Movie4K.to.

Google a réagi assez vite et précisé à Engadget : « Ces résultats sont générés algorithmiquement, mais dans ce cas particulier, ils ne reflètent pas ce que nous avons imaginé au sujet de cette fonctionnalité, et nous sommes en train de l’examiner ». Reste qu’il est toujours amusant de voir Google s’emmêler les pinceaux dans ses algorithmes et produire de petites erreurs comme celle-ci.

Source : The Next Web

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J'aime écrire et surfer.

Send this to a friend