Pour les social media managers, les solutions couplant différents outils pour optimiser leurs missions et performances sont nombreuses et à présent bien opérationnelles (Buffer, Sociallymap, Hootsuite, Agora…). Mais ce n’est pas le cas des traffic managers, ce métier qui consiste à gérer les campagnes de marketing digital pour créer du trafic, générer des conversions. Heureusement pour eux, une société du nom de AdHawk emboîte le pas.

Sous le support d’une plateforme en Saas, AdHawk permet de gérer sous la même interface Google Adwords ainsi que les Facebook Ads. Autant dire que cela peut s’avérer extrêmement utile pour les personnes connaissants chacune des régies publicitaires. Car il faut savoir, que même leur UX / UI sont plutôt bien faîtes, il faut connaître les tenants et aboutissants de chaque plateforme, leurs mécaniques et les bonnes pratiques, formats ou encore règles.

Dans la même catégorie

Avantage indéniable en terme de gain de temps, la solution propose également des recommandations d’optimisation de campagnes ainsi que des alertes. Il serait intéressant de voir si elles sont encore plus pertinentes que celles propres à chaque régie.
Couplée à une application mobile, cela permet de gagner de l’espace sur son smartphone en supprimant « Publicités » de Facebook et « Adwords » de Google. Et d’être alerté en temps réel des alertes et des recommandations.

Une interrogation ou un doute que l’on peut se poser : pourquoi intégrer seulement Google et Facebook ? À eux deux, ils forment un duo très performant en terme d’outils, de formats et de résultats si les campagnes sont bien optimisées. Il ne faut pas oublier que sous le terme Adwords, Google intègre Youtube, Display Network, Gmail, Shopping et Remarketing. Donc l’ensemble des produits publicitaires. Pour Facebook, cela veut dire également les publicités sur Instagram (et Messenger). Il serait intéressant de voir AdHawk intégrer les APIs de Twitter Ads et de LinkedIn Ads prochainement. Mais c’est souvent ces dernières où les APIs changent régulièrement de clé de connexion. Donc moins fiable pour les utilisateurs.

Source.