C’est le challenge réussi par une équipe d’ingénieurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT), une des célèbres universités américaines. Un drone sans pilote capable de voler plusieurs jours d’affilé avec un minimum de ressource énergétique.

À l’origine du projet, un concours de l’US Air Force dont la mission est d’imaginer un aéronef sans pilote ayant la capacité de rester dans les airs pendant de longues périodes. L’objectif derrière ce concours, le prototypage d’un véhicule pouvant délivrer des communications dans une zone coupée suite à des catastrophes naturelles (militaires ?) ou en situation d’urgence. Jusqu’à présent les ballons sont la solution choisie, mais les courants d’air font dériver leur trajectoire et ils ne restent pas assez longtemps en vol pour être efficace…

Nous avons dépensé plus de carburant pour aller au site de lancement que pour faire voler l’avion pendant trois jours.

Le coup de maître des ingénieurs du MIT a été de dépasser ce cahier des charges trop cloisonné en optant pour la solution du gaz. En effet, l’énergie solaire sur drone demande un drone beaucoup plus large que la normale, de lourdes batteries et une efficience limitée si ce dernier se trouve au niveau de la zone de l’équateur (les journées sont moins longues).
Avec un poids total du drone de 25 kilogrammes (70 kg avec un réservoir plein) et une facilité d’assemblage, le drone du MIT peut être déployé très rapidement, à moindre coût humain et énergétique. Répondant très bien à la demande de l’US Air Force. L’aéronef serait capable de rester cinq jours dans les airs !

Comme le fait si bien remarquer l’article de Techcrunch, le drone sans pilote pourrait très bien assister Facebook et Google dans leur mission de connecter le monde à travers l’accès à Internet pour tous. Souvenez-vous du drone de Facebook conçu en interne pour son projet Internet.org.

Source.