À peine quelques jours après avoir finalisé l’acquisition de l’enseigne Whole Foods, Amazon prépare déjà l’intégration de ses compétences.

C’est un grand coup à 13,7 milliards de dollars qu’a réalisé le géant du ecommerce. Il rejoint une enseigne qui a des valeurs intéressante sur son offre de produits et qui va surtout lui permettre d’étendre un peu plus son empire dans les points de vente physiques.

Mais avant de penser à son expansion, Amazon pense intégration. Il s’agit surtout ici de nouvelles technologies à intégrer chez le nouvel arrivant. De nombreux experts spéculent déjà sur les points sur lesquels nous verrons apparaitre les premières innovations. Sans surprises, il pourrait très bien s’agir des entrepôts de l’enseigne.

Depuis des années, Amazon a automatisé une grande partie de ses centres de stockages avec des robots. Cela lui permet d’accélérer grandement la gestion de ces centres tout en réduisant la masse salariale nécessaire. La duplication de cette technologie dans ceux de Whole Foods permettrait de créer rapidement une baisse des charges.

Interviewé par Bloomberg, Gary Hawkins à la tête d’un cabinet de consulting spécialisé sur le retail a même déclaré : « l’endroit le plus simple pour Amazon pour apporter son expertise ce sont les entrepôts, car là qu’Amazon excelle. S’ils peuvent réduire des coûts, ils peuvent le montrer sur les étals et réduire l’image d’enseigne chère de Whole Foods. »

Avec une expérience robotique vielle de 6 ans pour ses entrepôts, Amazon va faire des jaloux dans les enseignes concurrentes.

Source.