Il semblerait qu’une petite révolution soit en train de se produire dans le monde des casques de réalité virtuelle. Et l’on sait que les entreprises sont nombreuses à se pencher sur l’objet en essayant de le perfectionner, à l’exemple d’Apple qui semble vouloir se mettre dans la course. Cependant, ceux qui ont déjà essayé un casque VR savent que le rendu de l’image n’est pas parfaitement net, ce qui nuit à l’expérience d’immersion totale. Il est possible que ce problème de résolution soit entre autres à l’origine de l’absence d’un décollage total de la VR auprès des entreprises et du grand public. C’est l’entreprise Finlandaise Varjo, start-up née il y a environ un an, qui apporterait une potentielle solution : un casque nommé 20|20 et inspiré de la rétine humaine.

Alors que les ingénieurs de l’entreprise Nvidia estime qu’il faut environ encore 20 ans pour obtenir une résolution proche de celle de l’oeil humain, la start-up semble avoir fait un grand pas. À ce sujet, le fondateur et PDG de Varjo Technologies, Urho Konttori, a déclaré « L’innovation de Varjo pousse la technologie de la réalité virtuelle 10 ans en avant par rapport au nec plus ultra d’aujourd’hui ». La technologie développée par Varjo serait destinée à la réalité virtuelle, la réalité augmentée, et la réalité mixte. Le 20|20 serait capable de produire des images de 70 Mégapixels, alors que celles de l’Oculus Rift ne sont que 1,8 Mégapixels : la qualité serait donc 60 fois mieux ! La technologie utilisée serait celle de see-through (« vision à travers »), une technologie qui permet de superposer une image virtuelle à celle du monde réelle. Cela permet de répliquer la manière dont l’oeil humain fonctionne et d’avoir une vision très précise de ce qui est au centre du champ de vision. D’ordinaire, une image du monde réel est captée par une caméra et la superposition se fait par voie informatique.

Pour l’instant, le casque de Varjo en est au stade du prototype, mais l’entreprise espère une date de sortie fin 2017 ou début 2018. L’objet ne sera évidemment pas donné. Rien n’est précisé, mais le prix se compterait en milliers de dollars. Une technologie qui pourrait d’ailleurs intéresser les entreprises. À ce propos, le PDG précise : « Si vous êtes un professionnel qui veut présenter un produit dans une réalité mixte, il doit être représenté avec précision et non comme une image holographique ». Une question : est-ce que d’ici quelques années les casques de VR s’inscriront dans une continuation de notre propre corps, comme c’est déjà le cas avec les téléphones portables ?

Source : Engadget