Plus tôt dans l’année SpaceX organisait le concours Hyperloop Pod Competition, les trois finalistes présentaient leurs prototypes, parmi les équipe du MIT, de l’université de Munich et de Delft (Pays-Bas). Il semblerait que l’équipe de l’université de Delft ait tiré son épingle du jeux…

En savoir plus sur le projet Hyperloop : cliquez ici.

En effet, avec son prototype Hardt Global Mobility, l’équipe batave a réussi à obtenir un financement de 600 000 euros de la part du fond d’investissement Uniiq et de la société des chemin de fer néerlandaise NS. Quatre des étudiants de l’équipe auront la chance de participer à l’étape qui consiste à fabriquer le tunnel d’essai qui servira à tester le projet. “Avec cette installation, nous allons tester tous les systèmes qui ne demandent pas de vitesse élevée” a déclaré Tim Houter le PDG d’Hardt. Cela concerne plus précisément tous les dispositifs de sécurité, la propulsion ainsi que le système de lévitation.

À la suite de cette première phase de test, la start-up va réaliser une levée de fond afin de lancer la construction d’une seconde piste pour des essais cette fois-ci à grande vitesse. À la clé, une ligne Paris-Amsterdam qui mettrait les deux villes à 30 mn de trajet d’ici 2021.

Source.