Ikea a du souci à se faire, Ori Systems lance un mobilier connecté qui permet d’économiser de la place. Fruit de la recherche de Media Lab du MIT, Ori a été lancé en 2015 par le professeur Kent Larson et un étudiant diplômé Hasier Larrea.

En collaboration avec le designer Yves Béhar et son équipe, Le professeur Larson et Hasier Larrea ont développé ce “box” qui fait office de lit, de rangement et de bureau. Il a été conçu pour répondre aux besoins de gain d’espace en habitation urbaine. En rendant leur produit modulaire et automatisé Ori Sytems allie gain de temps, d’espace mais pas d’argent ! En effet, Il faut compter 10 000$ pour pouvoir s’offrir ce produit.

Ori contient un lit rétractable qui peut glisser de l’intérieur vers l’extérieur en appuyant sur un bouton de contrôle mural, en utilisant une application ou Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon. En tant qu’ingénieur électricien dans l’architecture, Larrea a fait usage de toute son expertise pour arriver à bout de trois problèmes. Le premier étant l’espace ou comment avoir deux activités simultanées dans un petit espace. Le second étant le lit, à savoir où le mettre. Enfin, les espaces de rangement, on a jamais assez de rangement dans un studio d’après Larrea.

Fabriqué à partir de contreplaqué en peuplier, cela lui procure l’avantage d’être léger et robuste malgré toute la technologie que le “box” contient . Le système étant équipé de roulettes même si l’alimentation en courant est défaillante il peut se ranger manuellement.

ori

Cependant il ne faut pas espérer voir Ori dans les magasins tout de suite. L’entreprise a décidé de miser sur un canal de distribution original pour ses débuts en s’associant à de grands promoteurs immobilier en équipant les studios de plusieurs immeubles de grandes villes américaines comme San Franciso, New York, Chicago ou Boston. Moyennant un loyer d’environ 3000 dollars par mois il sera possible de profiter d’Ori.

Personnellement je doute du positionnement du produit. Étant donné son prix d’appel et le loyer des studios dans lesquelles il sera, il attirera les cadres ayant un fort pouvoir d’achat, or, quand on a les moyens de loger dans un studio à 3000$ par mois on s’arrange pour que l’espace ne soit pas un problème. Par contre pour un public “étudiant” et en se présentant comme une innovation répondant à une problématique d’utilité publique pour le futur, il trouverait une certaine cohérence et ne paraîtrait pas comme un énième gadget issu de la Silicon Valley.

Source.