Le petit protégé d’Apple, l’ App Store fait peau neuve. C’est une des annonces lancée durant l’évènement annuel de la Pomme, le WWDC 2017. Au programme, une refonte du webdesign, des catégories et l’optimisation de l’aspect éditoriale de la plateforme d’application.

Cette mise à jour sera incluse dans la version iOS 11 qui est prévu, comme à son habitude, durant l’automne 2017. Certains développeurs auront déjà accès à la plateforme ainsi qu’un autre groupe de beta testeurs. iOS 11 et donc la nouvelle interface de l’ App Store seront disponibles sur l’iPhone 5s et les modèles plus récents.

Une refonte de l’éditoriale : trois catégories d’application

« Today », « Games » et « Apps ». C’est désormais sous ces dénominations que l’on retrouvera l’ensemble du catalogue des applications sur la plateforme de téléchargement. À l’heure actuelle, ce n’est pas moins de 25 catégories que peuvent choisir pour leur(s) app(s). Sachant qu’avec les dernières mises à jour, Apple avait mise en avant les catégories populaires qui sont « Jeux », « Photo et vidéo » et « Divertissement ».

La catégorie « Today » sera la en quelque sorte la page d’accueil de l’ App Store où seront présentées quotidiennement de nouvelles apps. Ce sera également l’occasion pour les développeurs d’optimiser du contenus extra-app avec des astuces et des conseils, guides sur la manière d’utiliser l’app mise en avant sur cette catégorie.

« Games », c’est la catégorie phare d’Apple puisque c’est celle-ci qui génère le plus de revenus aux éditeurs de ces applications. Et donc à Apple à travers la commission de 30% prélevée par téléchargement. Donc il est tout naturel que les applications soient fortement mise en avant.

Enfin, la dernière catégorie, “Apps” sera en quelque sorte le « fourre tout » des applications puisque c’est les 24 autres catégories d’app qui seront placés ici. Cela risque de faire mal aux petits éditeurs qui n’auront pas les mêmes moyens financier pour des campagnes marketing. Mais Apple tente de rassurer en annonçant une mise à jour de son moteur de recherche interne. Malheureusement, on sait que les algorithme de recherche ne sont pas le fort de la compagnie (Siri…).

Une refonte du webdesign

La mise en avant de l’éditorial s’accompagne bien sûr d’une refonte majeure du webdesign. Les visuels de couverture ainsi que les profils des apps sont plus prégnants. La vidéo sera aussi valorisée. Au total, une page d’application pourra accueillir trois vidéos et cinq capture-écran de l’app en question pour l’illustrer.

Les éditeurs auront également « la main » sur les autres éléments afin de mettre en avant telle ou telle information. Par « autres », on parle des notes données sous forme d’étoiles, les avis laissés ainsi que les « in-app purchases ». Peut-être d’autres qui serviront d’argumentaires client.

Depuis le lancement de l’ App Store, c’est plus de 180 milliards d’app qui ont été téléchargées et plus de 70 milliards de dollars reversés aux développeurs après la commission touchée par Apple sur les apps payantes. La firme de Cupertino prend conscience de l’évolution positive des revenus tirés de l’ App Store. Au premier trimestre 2017, Apple dévoilait explicitement dans son communiqué de presse que :

Les revenues tirés des « Services » ont connu une forte croissance par rapport à l’année dernière, notamment via les clients de l’App Store… – Tim Cook, CEO d’Apple.

Au deuxième trimestre 2017, le chiffre d’affaires d’Apple provenait à 70,25% des ventes d’iPhone et d’iPad et 13,31% des Services correspondant en grande partie aux ventes générées sur l’App Store. Il serait intéressant de voir si Apple va décliner cette nouvelle interface sur le Mac Store dont les ventes représentent plus de 11% du C.A au second trimestre 2017.

Source : Apple Newsroom / Statista.