Facebook Live Vidéo : media d’information par excellence sur la mutinerie en Côte d’Ivoire

0

Lundi 15 mai 2017, depuis le petit matin les ivoiriens sont à nouveau sous les tirs des mutins, réclamant la dernière tranche de leur revendication financière. Vu qu’il est impossible de s’informer via les médias traditionnels locaux, Facebook avec ses 3 millions d’usagers ivoiriens devient le média d’information par excellence des populations ivoiriennes. Chacun relaie en temps réel par des posts écrits, des images et des vidéos, le déroulement des évènements dans sa zone de résidence.

Le révérend MAKOSSO Camille saisit l’opportunité et se substitue à la télévision nationale.

Il est 16h49 à Abidjan, les ivoiriens malgré les difficultés de navigation constatées tout le long de cette journée, fouillent, commentent, partagent et échangent, sur les différents réseaux sociaux dont leur préféré reste Facebook.
Le réseau social devient le média d’information des populations en l’absence de la télé nationale qui montre des difficultés à informer les ivoiriens et relayer la situation qui prévaut. Habitué et adulé par les plateaux de télé de la chaîne nationale ivoirienne le révérend général MAKOSSO a dû se reconvertir depuis un bon moment aux médias sociaux.

Qui est le révérend général MAKOSSO Camille ?
Quel usage fait-il des réseaux sociaux ?
Quel a été sa contribution et son impact pour l’information des ivoiriens sur la mutinerie ?

Qui est MAKOSSO Camille ?

MAKOSSO Camille est née le 14 septembre 1979 dans le quartier d’Abobo, la cité la plus peuplée au nord de la ville d’Abidjan. Le jeune Camille se converti au christianisme à l’âge de 17 ans et décide dans le même temps de donner sa vie à cette pratique religieuse. Aujourd’hui il est pasteur et fondateur de l’Alliance Chrétienne pour le Réveil en Côte d’Ivoire et se fait appeler ‘Révérend Général MAKOSSO Camille’.

Quel usage fait-il des réseaux sociaux ?

Le révérend général, avoue être venu à l’usage des réseaux sociaux suite à la suspension des passages des religieux sur les plateaux de la télé nationale d’une part, mais aussi après l’attentat de Grand-Bassam durant lequel il a fait l’objet d’un buzz malgré lui.

L’activiste religieux utilise beaucoup Facebook live vidéo et des vidéos propriétaires, pour faire la promotion de ses activités religieuses (moments de prière, prophéties, temps de jeûne, chants, invitations…) et partager ses observations avec ses fidèles en particuliers.

Il estime que depuis son usage des réseaux sociaux, en particulier Facebook, il a la présence physique d’un minimum de 2000 personnes à ses différentes activités qu’il organise tant en Côte d’Ivoire qu’à l’étranger.

L’homme utilise donc Facebook pour atteindre le maximum de personnes avec ses messages ayant des impacts quantifiables.

Quelle a été sa contribution et son impact dans l’information des ivoiriens sur la mutinerie ?

Hier lundi, MAKOSSO s’est substitué aux médias locaux d’informations à travers la diffusion d’un Facebook Live Facebook Live Vidéo d’une durée de 2h06’53’.
Le Révérend Général assis dans son bureau, face à la camera du support transmettait la diffusion live de sa vidéo sur Facebook. Le révérend entame avec le titre « Trop de bla bla »  de la star du reggae  Tiken Jah Fakoly. Après avoir laissé couler la musique quelques instants, MAKOSSO lance le salut et informe son auditoire que le live de cet après-midi portera sur la situation militaro-politique du pays.
A travers cet acte, le Révérend Général MAKOSSO Camille au-delà de son statut de religieux et de tribun hors pair se mue en média. Il ne pouvait clairement en être autrement, surtout que les médias officiels se sont réfugiés dans un mutisme comme à leur habitude lors des évènements nationaux majeurs.
MAKOSSO, partage son plateau de circonstance avec les internautes, demande à ces derniers d’appeler à un numéro de téléphone local, mis à leur disposition pour faire l’état des lieux de la situation dans leur zone géographique et donner par la même occasion leurs  avis sur la situation que vit le pays.
Cette diffusion live connait un accueil favorable des internautes qui n’attendaient qu’une telle opportunité pour s’exprimer à cœur joie et librement sur la mutinerie.

Une diffusion performante.

Sans avoir respecté ou même appliqué les normes d’optimisation d’un Facebook Live réussi, aussitôt la diffusion débutée la barre des 10 000 personnes présentent en temps réel est atteint pour finir à plus des 60 000 personnes en fin de diffusion.

Cette diffusion restera pour longtemps à la tête des chartes des Facebook Live Vidéos du Révérend Général MAKOSSO Camille. L’on note plus de 1200 likes avec plus de 1940 commentaires sanctionnés de plus de 770 partages à 20h00 soit un peu plus d’une heure après la diffusion de la publication en Live.

L’absence de canaux de relais des informations par les médias traditionnels locaux a offert une brèche aux médias sociaux et permit à de nombreux anonymes de se muer en média pour les populations. Pourvu que l’accès à ces plateformes ne soit pas astreint en période de crise !

A propos de l'auteur

Directeur Général de Biwalogo, je suis digital manager, Web Entrepreneur et activiste des droits humains. Je vous invite à partager mon regard du digital et ses opportunités, depuis le continent africain.

Envoyer à un ami