Les intelligences artificielles sont de plus en plus utilisées pour servir différents domaines, allant de la voiture autonome à cette IA qui vous dit si oui ou non votre photo va cartonner. Une Start-up suédoise nommée Gavagai, en référence au philosophe américain Quine, a prévu de traduire le langage des dauphins d’ici 2021. La start-up est spécialisée dans le domaine des technologies, tout particulièrement dans les IA, s’est associé avec l’Institut Royal de technologie de Suède pour ce projet. Pour le moment, l’intelligence artificielle mise en place par Gavagai est capable de comprendre une quarantaine de langues.

Le système de communication des dauphins est complexe. En 2016, une étude menée par le chercheur Vyacheslav Ryabov de la réserve marine de Karadag en Crimée, démontre que le langage des dauphins ressembleraient à celui des humains. Les cétacés seraient capables d’utiliser des mots, ou du moins des phonèmes, différenciés par l’utilisation de pulsation, sifflement ou bruits. Il a aussi été révélé que les productions sonores des dauphins n’étaient pas exprimées au même moment, ce qui laisse entendre que les animaux s’écoutent l’un et l’autre sans se couper la parole et répondent ensuite. Aux vues de la complexité du langage des cétacés et de leurs nuances, le challenge que la start-up s’apprête à relever semble parsemé d’embuches. L’objectif pour Gavagai est de pouvoir recueillir un maximum de données afin de trouver les similitudes pour faire une sorte de « dictionnaire ».

deux dauphins

D’ici 4 ou 5 ans, nous serions donc potentiellement en mesure de trouver un moyen de dialoguer avec les dauphins, et pourquoi pas de collaborer avec eux. Les avantages seraient nombreux, car les dauphins sont entre autres capables de repérer des objets dans l’eau que les humains ne verraient pas, et de les atteindre très rapidement. Difficile d’imaginer que nous sommes en chemin pour partager un langage commun avec une autre espèce dans quelques années !

Source : Digital Trends