Depuis le 28 avril, il y a un nouveau moyen d’expression et d’échange sur la toile française : Quora . Le site de questions-réponses permet de partager ses connaissances avec le plus grand nombre. Une véritable « arme de discussion massive ».

Pourquoi les Simpsons sont jaunes ? Qu’apporterait une dose de représentation proportionnelle à l’Assemblée Nationale ? Ou, quel est le meilleur film de cette année ? Autant de questions qui traversent l’esprit et qui peuvent être posées à la plèbe numérique et obtenir des réponses de la part de connaisseurs dans un objectif de partage des connaissance. À l’occasion du lancement officiel de la version francophone de cette Agora 2.0, Adam d’Angelo le fondateur de Quora était de passage à Paris.

quora

Fort d’une levée de fond de 85 millions de dollars Adam D’Angelo veut s’attaquer au marché francophone en proposant son service à 274 millions de pratiquants de la langue de Molière. Bien que jouissant d’une certaine notoriété outre-atlantique, en France le site part de zéro. Il doit faire face à une forte concurrence dont la multitude de forums spécialisés, de blogs ou tout simplement les moteurs de recherche. En effet, pourquoi un internaute se prendrait la tête à souscrire à Quora alors qu’il aurait juste à « googler  » sa question ? La réponse se situe selon Adam D’Angelo dans  » l’amour du débat, de la curiosité et des échanges » qu’ont les francophones. Trois principes qui collent tout à fait à la philosophie de Quora.

Le site fonctionne selon un principe de confiance, les utilisateurs doivent normalement inscrire leur véritable nom, préciser leur statut professionnel. Ainsi les « Quorans  » seront à même de juger de la pertinence d’une réponse . De sorte qu’un professeur d’Histoire verra plus de questions en rapport avec son métier apparaître sur sa page.
De plus, les commentaires sont sanctionnés d’un « pour » ou d’un « contre ». Pouce en l’air, pouce descendu, cela rappel les arènes. Mais à l’heure des fake news de telles dispositions en plus de la modération ne semblent pas superflues.

Les profils de chacun permettent d’avoir un historique de toutes les réponses, mais aussi de retrouver leurs domaines de compétence ou centres d’intérêt. La communauté peut donc juger du sérieux de tout le monde grâce à ces derniers. En s’appuyant sur du machine learning ainsi que de la modération, Quora entend lutter efficacement contre les trolls, un forum sans troll, un voeux pieux ? Quoi qu’il en soit espérons que les francophones ne soient pas aQuoraphobes…

Quora est disponible sur iOS et Android.

Source.

A propos de l'auteur

Big Mac et langue française, furax en charentaises. Dans mes petits chaussons quand il s' agit de contradiction.

5 commentaires

  1. C’est effectivement le même principe, mais à mon avis la différence ce fait je pense au niveau de la qualité des questions qui sont posées et bien sur les réponses à celles ci, bien meilleures sur Quora et aussi également au fait que Quora incites ou plutôt force les utilisateurs à ‘utiliser leur véritable identité’ ce qui évite de se retrouver avec des milliers de ‘trolls ».

  2. Pingback: Quora est arrivé en France et pour tout les francophones.

  3. Pingback: Quora est arrivé en France et pour tout les francophones. | Astuces et idees du Web.

Laissez un commentaire

Send this to a friend