En 2016, une étude d’Influence Central montraient que l’âge moyen pour avoir son premier smartphone en France était de… 10 ans. C’est jeune, n’est-ce pas ? Depuis son apparition et ses multiples fonctionnalités, le smartphone divise : relations sociales, comportements d’achat, productivité au travail… Les modifications comportementales liées aux smartphones semblent sans fin. On propose même des digital detox, sorte de séjour de vacances sans intrusion technologique, pour se détendre et revenir aux sources. On se demande si cet objet qui devait à la base nous simplifier la vie n’est pas en train de nous la compliquer. C’est en faisant ce constat que deux designers, Joe Hollier et Kaiwei Tang, ont crée le light phone.

light phone

Pas de 4G, mais un écran LCD, un clavier numérique et une horloge. Retour à une fonction minimaliste qui se base simplement sur l’utilité première de l’objet sans y ajouter des fioritures. Autre avantage, le téléphone fait la taille d’une carte de crédit. En proposant ce produit sur le marché actuel remplit de smartphones aux mille applications, Light phone fait le choix de la disruption. L’objectif : rassembler les gens et contribuer à la disponibilité de l’esprit des consommateurs.

Le téléphone est disponible en pré-commande sur le site The Light Phone, mais aucune date de livraison ne semble précisée.

Source : The Verge.