La question du contenu proposé aux utilisateurs sur Facebook est au centre des préoccupations, particulièrement depuis les élections américaines, et en ce moment, avec les élections françaises. Au centre du débat, les fake news et un contenu ciblé en fonction de intérêts politiques de l’utilisateur. L’algorithme du réseau social nous propose des choses que l’on aime et qui nous définissent : orientation sexuelle, politique, actualités… et c’est encore plus vrai depuis l’apparition des réactions Facebook ajoutées au « j’aime ». Aujourd’hui, Facebook essaye autre chose : les utilisateurs peuvent suivre des « sujets », et non plus seulement des « pages ». La fonctionnalité est encore en test, si elle plait, elle fera partie intégrante de Facebook, mais si elle déçoit, elle sera supprimé. Sous forme de carrousel « sujets à suivre », une ribambelle de thématiques sont proposées, comme la photographie, le théâtre, etc. Un nouveau fil d’actualité concernant le sujet en question s’ouvre et propose aussi des sources, qu’il est possible de suivre comme des pages, les publications de ces dernières s’afficheront dans le fil principal.

Facebook Topics

Captures récupérées par TechCrunch.

Dans la même catégorie

Facebook teste une nouvelle façon de proposer du contenu aux utilisateurs, proposant toujours des histoires et des actualités sur des sujets que chacun peut choisir et assembler selon ses gouts. L’objectif est de rassembler sous une même thématiques, sans être aussi spécifique que peut l’être le contenu d’une page. Cependant, le majeur changement est le fait que les utilisateurs vont être confronter à des avis divergents, contrairement à ce qui est en place pour l’instant. On peut supposer que Facebook cherche à exposer un éventail de point de vue sur un même sujet, celui de l’utilisateur mais aussi des points diamétralement opposés. Le réseau social est peut-être en chemin pour offrir un peu plus de liberté de contenu et éveiller ainsi l’esprit critique.

Source : Techcrunch