Une semaine après la conférence annuelle de Facebook, le « F8 », nous avons pris du recul sur les différentes annonces faites. Et si l’on devait résumer et retenir la principale information, ça serait que Facebook se tourne définitivement vers le virtuel : la réalité augmentée et virtuelle confondues ainsi que les chatbots.

C’est le cap officiellement annoncé depuis quelque temps par Mark Zuckerberg. Une feuille de route qui se dessinait déjà lors de la précédente conférence avec l’intégration de l’Oculus Rift dans l’écosystème globale du groupe. Mais après les keynotes, voici les annonces concrètes de Facebook qui montrent ses ambitions dans le virtuel.

La caméra au centre de l’écosystème de Facebook : la réalité augmentée

La vidéo, c’est le format préféré de Facebook depuis quelques années maintenant. Ce dernier est d’ailleurs valorisé dans son algorithme, même si ce n’est pas clairement dit (les retours terrain qui parlent…). Il faut aussi noter les nombreuses fonctionnalités inspirées directement de Snapchat au sein de ses plateformes comme Facebook, Messenger ou Instagram.

L’utilisation de la caméra devait donc être amplifiée auprès des utilisateurs, mais pour cela il faut tout d’abord apporter de nouvelles fonctionnalités. Chose faite avec la Camera Effects Platform qui offre un panel d’outils pour les développeurs et graphistes : le Frame Studio et l’AR Studio. Ces derniers permettent d’offrir des cadres graphiques et des animations en réalité augmentée encore plus poussées que Snapchat !

Facebook, de l’écran au casque de réalité virtuel

Deuxième élément qui nous conforte dans l’idée que Facebook projette clairement ses ambitions dans le virtuel : Facebook Spaces. Qu’est-ce donc ? Ce n’est pas le projet spatial de Facebook, mais il y a la notion d’exploration… virtuelle. En effet, grâce au casque Oculus, il est désormais possible de retrouver dans une réalité virtuelle ses amis et d’interagir avec eux : conversation orale, échange de fichiers (images, vidéo), création d’éléments virtuel…

Si Facebook Spaces est encore à l’état de projet et de tests, nous pouvons clairement faire le lien entre la plateforme actuelle du réseau social et cet espace virtuel où les interactions sont identiques, mais beaucoup plus immersives et expérentielles. Serait-ce bientôt la fin de l’application et du site Facebook comme nous le connaissons ?

Messenger et Worplace, place aux chatbots

Enfin, nous venons aux assistants virtuels, les chatbots. Souvent critiqués à tort pour dévaloriser la relation humaine, mais également critiqués à raison pour le manque de service réel apporté aux consommateurs. En tout cas, Facebook mise sur eux apporter plus d’expériences à ses utilisateurs et mettre à disposition des services pour les marques.

C’est le cas avec les Chat Extensions permettant à des personnes d’inclure un chatbot dans une conversation si il en sent l’utilité.
On retrouve également les assistants virtuels au sein de Workplace, la plateforme professionnelle de Facebook. Les chatbots étaient jusqu’à présent une des grandes absences à la solution pro contrairement à son concurrent Slack. Le problème est maintenant remédié :

Vous l’aurez compris, ces trois informations, entre autres, dévoilées lors du F8 indiquent clairement l’angle virtuel pris par Facebook au sein de son écosystème. Une manière de mieux comprendre les dernières décisions en terme de fonctionnalité où la vidéo et la photo sont plus que valorisées par l’entreprise, mais également prisées par ses utilisateurs confondues (Messenger, Instagram et Facebook). On en viendrait à se demander si c’est Facebook qui mène le marché ou si c’est lui qui suit les tendances de ce dernier…

Retrouvez toutes nos exclu’ sur les annonces de Facebook pour 2017-2018.