Unroll.me outil gratuit de désabonnement a vendu les données de ses utilisateurs à d’autres entreprises.

Cette information a été diffusée par le New York Times dans un article parlant des dérives d’Uber et a très rapidement créé un sentiment de trahison chez les utilisateurs du service. Unroll.me était par essence bienveillant. En analysant votre boite de réception, il vous permettait de vous désabonner en seulement quelques clics de tous ce que vous trouviez indésirable. Cette application a très vite remporté un franc succès après son lancement.

Après la publication de l’article, Jojo Hedaya, CEO et co-fondateur de l’outil a publié un post sur le blog de sa société. Il affirme avoir « le coeur brisé » que ses utilisateurs se sentent trahis. Néanmoins, il n’aborde même pas le fait d’avoir vendu leurs données.

Après tout … « si c’est gratuit, c’est vous le produit. » Peut-être avons-nous oublié cette maxime propre à internet et aux milliers (millions ?) de services et applications gratuits. L’information de transmission de données était belle et bien présente dans les conditions d’utilisation et la politique en matière de respect de la vie privée. Le patron du service Unroll.me ajoute d’ailleurs à ce sujet : « la réalité est que la plupart d’entre-nous – moi inclus – ne prend pas le temps de lire minutieusement » ces informations.

Source.