Une entreprise Canadienne du nom de Lyrebird annonce avoir conçu Eerie Tech : une technologie qui permet de reproduire n’importe quelle voix à partir d’un enregistrement d’une minute. Une innovation amusante, mais qui peut s’avérer dangereuse pour la diplomatie mondiale ou même pour vous.

Quand c’est Gérald Dahan qui imite Patrick Timsit ou Laurent Gerra qui parodie François Hollande c’est marrant, mais imaginez que des personnes mal intentionnées singent Kim Jong Un et appellent Donald Trump pour lui déclarer la guerre ?

La société a publié des extraits audio imitant le président américain, et ce que l’on peut dire c’est que le résultat est étonnant et pose des questions d’éthique. Bien que Lyrebird affirme que sa technologie est paramétrée pour ne pas répéter les mots que vous dites cela laisse perplexe.

Un projet similaire d’Adobe nommé VoCo a vu le jour en novembre dernier, mais nécessite un enregistrement 20 minutes. Bien plus de la minute nécessaire à Lyrebird. Déjà que certaines personnes se font avoir par des ‘brouteurs’ qui sévissent sur des sites de rencontre et font du chantage, cette technologie peut être vue comme une arme supplémentaire pour les arnaqueurs du net. Ils pourraient être amenés à vous appeler et vous demander de l’argent avec la voix de vos enfant par exemple…

Lyrebird justifie la mise en ligne de son application par un discours militant :

“En lançant publiquement notre technologie et en la mettant à la disposition de tous, nous voulons nous assurer qu’il n’y aura pas de tels risques. Nous espérons que tout le monde sera bientôt conscient qu’une telle technologie existe et que la copie de la voix de quelqu’un d’autre est possible. Plus généralement, nous voulons attirer l’attention sur le manque de preuves que les enregistrements audio peuvent représenter dans un proche avenir.”

À la manière des hackers, l’entreprise se place en lanceuse d’alerte. Un positionnement ambiguë, mais qui met le doigt sur un des maux de notre société actuelle : la véracité de l’information due aux fake news.

Dans ce cas, on pourrait s’abstenir de la preuve par la démonstration…

Source.