Alors que la domotique est en perpétuelle évolution, les besoins et les attributions donnés aux robots évoluent elles aussi.

Plutôt que d’imaginer un drone, le Georgia Institute of Technology (USA) a créé un robot baptisé Tarzan. Son utilité : surveiller les cultures des champs et prendre des photos à destination des fermiers. L’institut souhaitait concevoir un robot qui ne demande que très peu d’intervention humaine, ce qui explique la naissance de Tarzan. Le robot en question se déplace sur un fil grâce à un mouvement de balancier, sans l’aide de l’homme. Il s’inscrit dans la lignée des robots bio-mimétique, qui tend à reproduire les mouvement d’un animal, à savoir dans ce cas : le paresseux. Les chercheurs ont reproduit les mouvements de l’animal, mais Tarzan est aussi économe en énergie, tout comme l’est le paresseux.

Le robot Tarzan a été modélisé avec une imprimante 3D et porte une caméra, ce qui lui permet de pouvoir prendre des photos précises de ce qu’il voit, avec plus de détails qu’un drone.

L’automatisation du processus par un robot offre une analyse de vérification des cultures en temps réel, ce qui réduit le temps de réaction en cas de problèmes.

L’institut a pour objectif à long terme de faire fonctionner ce robot grâce à l’énergie solaire. Tarzan se baladera sur son premier fil cet été à Athens, en Géorgie (USA).

Source : The Verge

A propos de l'auteur

Content Manager à Siècle Digital. J'aime écrire et surfer.

2 commentaires

  1. Pingback: La naissance d’un robot nommé Tarzan

  2. Pingback: La naissance d’un robot nommé Tarzan | Travail a Domicile.

Laissez un commentaire

Send this to a friend