Décoller c’est bien, atterrir c’est mieux. En bouclant ces deux parties du vol, la fusée Falcon 9 est rentrée dans l’histoire comme étant la première fusée à être réutilisée pour un vol spatial.

En effet, SpaceX, l’entreprise à l’origine de cet exploit a réutilisé l’étage supérieur de sa fusée qui avait déjà effectué un vol l’année dernière.
“C’est une journée incroyable pour l’industrie spatiale (…) cela signifie que l’on peut voler plusieurs fois avec la partie la plus chère d’un vol spatial,” s’est exprimé Elon Musk avec fierté. Il comparait alors d’un point de vue économique la perte de l’étage supérieur à chaque vol  à la perte d’un avion. Depuis  désormais plus de 2 ans l’entreprise multiplie les tentatives de récupération , sans succès. Il semblerait que hier la persévérance ait fini par payer  :

Pour information le satellite que transportait la fusée Falcon 9 qui a décollé à 6h27, le SES- 10, était le troisième lancé par SpaceX et le 11ème mis en orbite par le SES. Le satellite est en orbite géostationnaire, ce qui signifie qu’il s’agit d’une orbite circulaire autour de la Terre à une vitesse identique de cette dernière, il fournira en télécommunication le Mexique, les Caraïbes et l’Amérique centrale.

Désormais si les tests de retour sur la fusée s’avèrent concluants, l’espèce humaine pourrait s’atteler à réaliser une autre prouesse : celle d’être la première espèce interplanétaire ?

Source.