Un train zéro pollution qui ne produit que de la vapeur d’eau … bientôt une réalité ? Une locomotive alimentée par un système de pile à combustible à l’hydrogène termine actuellement sa phase d’essai en Allemagne. Si les tests à venir s’avèrent concluants, le train devrait commencer à circuler sur les rails plus tard dans l’année. Il devrait assurer le service sur une ligne de la région de Basse-Saxe en Allemagne.

Après l’Hyperloop, voilà un projet qui vient s’ajouter à la liste des alternatives de transport en commun ayant un objectif de zéro pollution. Dans le domaine du ferroviaire propre, notre pays n’est pas en reste puisque le projet Coradia iLint est développé par Alstom et peut nous laisser rêver à un train français propre. Pour rêver d’un train arrivant à l’heure on attendra encore un peu.

Le concept iLint utilise une technologie basée sur une combinaison d’hydrogène et d’oxygène stockés qui produirait de l’électricité et viendrait nourrir une batterie lithium-ion. Cette batterie permettrait de faire rouler le train à 140 km/h, les derniers essais ont vu le véhicule atteindre 80 km/h. On est donc encore bien loin du record du monde du TGV de 574 km/h ! Néanmoins, pour des lignes de TER en France, ce serait l’idéal.

Ces derniers résultats sont tout de même encourageant et donnent à voir sur la multitude de solutions pour les transports en commun de demain.