Guides Partenaire

5 questions à se poser absolument avant de créer son site web

Vous envisagez de créer un site web ? Qu’il soit destiné à un usage personnel ou professionnel, que vous ayez pour intention d’attirer des lecteurs sur un blog ou de vendre des services, que votre site soit prévu pour accueillir 10 pages ou 200 pages, il est urgent de prendre son temps et de réfléchir. Voici les 5 questions incontournables à se poser avant de se lancer dans la création de votre site Internet.

1 – Qu’est-ce que je veux faire avec ?

Une voiture, c’est fait pour rouler. Une console de jeux, pour jouer (et un peu pour regarder des films, aussi). Mais un site Internet, ça peut servir à pas mal de choses – et il est indispensable d’avoir une petite idée de ce qu’on cherche à faire avec avant de se lancer dans l’aventure.

Pourquoi voulez-vous créer un site web ? Est-ce pour un usage personnel (animation d’un blog autour de votre passion pour les animaux aquatiques) ou professionnel ? Et s’il s’agit d’un site pro, quels sont vos objectifs ?

Cochez la(les) bonne(s) case(s) :

  • Je veux un site vitrine pour présenter mes services
  • J’aimerais faire connaître mon activité sur Internet en donnant un maximum de visibilité à mes pages
  • J’ambitionne d’accroître ma notoriété digitale (notamment sur les réseaux sociaux)
  • Je rêve d’un site qui me permettra de faire de l’Inbound marketing et du brand content
  • J’ouvre un site e-commerce qui va cartonner
  • J’ai l’intention d’en faire mon levier numéro un pour l’acquisition de trafic
  • J’ai besoin d’un site multilingue pour m’imposer à l’étranger

En fonction de vos objectifs, vous allez pouvoir créer le site web qui vous donne les moyens de les atteindre.

2 – Pour qui ai-je décidé de créer un site web ?

Que vous soyez dans une démarche personnelle ou professionnelle, votre site web est destiné à une audience cible : des lecteurs, des clients potentiels, la France entière, les 300 habitants de votre commune – à vous de voir.

Pourquoi est-ce important ? Parce que de votre cible va dépendre l’apparence et la technicité de votre site. Si vous envisagez un blog de critique de films, vous n’allez pas lancer une e-boutique avec moyens de paiement intégrés. Si vous voulez créer un site vitrine pour votre commerce local, est-il vraiment nécessaire d’opter pour un support multilingue agrémenté de mini-jeux ?

En outre, identifier vos futurs visiteurs vous permettra d’adapter les contenus que vous allez publier – sur les pages statiques aussi bien que sur votre blog.< Enfin, pensez au design de votre site web ! On ne séduit pas de la même manière un public de 15-25 ans que des séniors. Les premiers recherchent l’interactivité, la mobilité et le partage social, les seconds vont privilégier l’ergonomie, l’aisance de navigation et la sobriété de l’affichage.

3 – Ai-je les compétences techniques pour créer (et gérer) mon site moi-même ?

Êtes-vous capable de créer votre site web tout seul ? Et au-delà de la conception, saurez-vous en gérer les aspects primordiaux sans vous arracher les cheveux (et finir par appeler à l’aide le fils du voisin qui a fait des études d’informatique) ?
La réponse à la première question induit la réponse à la seconde. Si vous n’avez pas les compétences techniques nécessaires à la création d’un site web, vous ne les aurez pas plus pour intégrer des contenus ou modifier un thème. Mais heureusement, il existe une solution : les plateformes de création de sites. Elles vous permettent d’avoir une présence digitale de qualité sans avoir à mettre les mains dans le cambouis.

Prenons Wix, par exemple. Wix est un outil de création de site Internet qui vous propose de fabriquer votre support digital sans connaissances techniques. Si vous avez déjà utilisé PowerPoint, vous ne serez pas surpris par la marche à suivre : celle-ci consiste à choisir un template (un design prêt à l’emploi) parmi une collection de quelques 500 thèmes, et de le personnaliser à l’envi en ajoutant le nécessaire.

Le gros avantage, c’est qu’il est possible de réaliser un site web en deux heures en toute simplicité. On sélectionne un template en fonction de son activité (parmi différentes catégories comme « restauration », « entreprise de services », « photographie », etc.), on teste pour avoir une idée du rendu final, et on utilise l’éditeur graphique de type « glisser-déposer » qui permet de concevoir les pages aussi facilement qu’on déplace un fichier sur le bureau de son ordinateur. Vous obtenez un site doté d’un design professionnel, orienté SEO, adaptable aux appareils mobiles et laissant une grande liberté de création – notamment grâce aux widgets accessibles depuis un App Market.

L’autre bon côté, c’est que Wix propose une version gratuite sans limitation de durée (avec, en contrepartie, un bandeau publicitaire dans le footer). De quoi vous donner le temps d’apprécier tous les avantages de la plateforme avant de passer à la vitesse supérieure et d’opter pour des services premium (4 forfaits accessibles). Et si vous avez l’âme d’un webdesigner, Wix vous donne l’opportunité de partir d’un template vierge afin de tout créer vous-même.

Le tout sans avoir eu besoin de « bouffer du code », comme on dit dans le jargon informatique !

4 – Quel budget dois-je prévoir ?

À moins de n’être pas gêné par les URLS imposés du type www.lancetonsitegratos.com/blog-cinema/32015422, vous allez rapidement devoir sortir la tirelire pour obtenir un site avec de vraies fonctionnalités dedans – et de vrais URLs dessus. Un site personnalisé, crédible, destiné à un usage professionnel, performant et maîtrisable de bout en bout, ça ne sera certes pas gratuit.

Alors, combien ? Ça dépend :

  • De vos besoins graphiques et techniques
  • De votre capacité à faire tout ou partie par vos propres moyens
  • Du degré de savoir-faire de votre prestataire
  • Des fonctionnalités dont vous aurez besoin
  • De l’espace de stockage nécessaire
  • De vos besoins et de vos objectifs
  • De l’audience ciblée
  • Etc.

Pour vous donner néanmoins une petite idée, il vous en coûtera entre 500 et 3 000 € pour un site vitrine (10 pages max), entre 1 000 et 20 000 € pour un site e-commerce (une dizaine de pages + une centaine de fiches produits), et entre 5 000 et 50 000 € pour un portail web (plus de 200 pages). Et cela, sans passer par une agence web !

5 – Comment ai-je l’intention d’animer la vie de mon site web ?

Vous trouvez que cette question arrive trop tôt ? Pourtant, elle est essentielle. Car vous pourrez posséder le site Internet le plus beau, le plus ergonomique et le plus intéressant qui ait jamais vu le jour, mais si personne ne publie quoi que ce soit dessus, et si vous ne travaillez pas à le faire connaître, autant nager dans sa baignoire en espérant traverser l’océan.

Premièrement, réfléchissez à l’animation du site : il faudra le mettre à jour régulièrement, publier des contenus, optimiser les pages, corriger les erreurs, ajouter ou supprimer des informations (par exemple sur des fiches produits, avec des stocks qui peuvent changer plusieurs fois par jour), entrer en interaction avec vos visiteurs/prospects/clients. Voilà qui demande du temps. Avez-vous les bonnes personnes pour s’en occuper ? Avez-vous pensé à intégrer une solution de marketing automation ou une plateforme de gestion de vos publications sociales pour vous libérer du temps ?

Secondement, pensez en amont aux canaux de communication qui seront les vôtres – l’idée étant de viser les supports sur lesquels vos audiences évoluent. Emailing, animation de vos profils sociaux, distribution de prospectus, phoning, achat d’espaces publicitaires… Prévoyez les bons canaux d’acquisition avant de vous lancer.

En bref : au moment d’imaginer à quoi ressemblera votre site web, ayez toujours en tête vos objectifs ainsi que les moyens à vous donner pour les atteindre. Et n’oubliez pas qu’il s’agit d’un investissement à long terme !

Send this to a friend