Twitter va lancer une API de livestreaming sans Periscope.

1

D’après des informations récoltées par le magazine The Information, Twitter s’apprête à lancer une API de livestreaming pour accueillir plus de lives sur son réseau social.

En octobre 2016, Twitter avait fait un premier pas vers le live pour les marques avec Periscope Producer. Fonctionnant comme la Live API de Facebook, cette fonctionnalité permet à tout un chacun de passer par un logiciel professionnel pour gérer son live. Ainsi il est possible de gérer plusieurs caméras et des micros ainsi que d’autres éléments pour rendre son live plus professionnel.

Bien entendu, tout le monde s’est posé cette question : pourquoi Periscope ?! Bien entendu, nous n’avons toujours pas la réponse. On peut néanmoins envisager un entêtement de Twitter pour son application de partage de vidéos en direct. Mais voilà, Periscope Producer ne permet pas de faire tout ce que l’on veut. De plus, les lives sur l’oiseau bleu sont bien mieux accueillis.

Depuis quelques mois, le réseau social multiplie les partenariats avec des médias partenaires afin de diffuser de gros événements en direct. Des matchs de tennis, des matchs de rugby, et depuis peu des compétitions d’e-sport. Ces contenus offrent une belle expérience sur Twitter, en plus de lui permettre de mieux intégrer des marques dans ce dispositif. Pas bête.

Le programme développé par la société de Jack Dorsey semble avoir été suffisamment éprouvé et amélioré pour l’ouvrir à d’autres partenaires. Ils seront cette fois-ci plus spontanés. Une API de livestreaming permettrait de diffuser à la fois sur Facebook et sur Twitter. Ou bien de concurrencer directement Facebook pour ceux qui ont plus d’abonnés sur l’oiseau bleu. Sachant qu’il suffit de partir d’un logiciel pour diffuser en live, on pourrait même voir la même vidéo en même temps sur Facebook, YouTube, Periscope, et Twitter.

Les informations récoltées par The Information précisent, malheureusement, que le réseau social souhaite ouvrir cette API pour des partenaires médias, et non pas des utilisateurs lambdas. Là tout le problème de n’avoir pas la distinction page / utilisateur comme sur Facebook.

Alors que le live est de plus en plus utilisé par les marques et les médias, il est bon à savoir que Twitter va pousser cette pratique en son sein et non plus via Periscope. À suivre…

Source.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Envoyer à un ami