Une taxe robots pour compenser la destruction d'emplois
MarketingTechnologie

Une taxe robots pour compenser la destruction d’emplois

Adopter une taxe robots, c’est l’idée qu’approuve le célèbre entrepreneur Bill Gates. Au cours d’une interview délivrée au magazine américain Quartz, le cofondateur de Microsoft a évoqué le principe de taxer l’automatisation du travail, notamment à travers les robots, afin de compenser la destruction d’emplois.

Certainly there will be taxes that relate to automation. Right now, the human worker who does, say, $50,000 worth of work in a factory, that income is taxed and you get income tax, social security tax, all those things. If a robot comes in to do the same thing, you’d think that we’d tax the robot at a similar level. – Bill Gates / Quartz

Dans un précédent article, nous évoquions le fait selon lequel les technologies seraient destructrice d’emplois au sein de la classe ouvrière. En effet, depuis les années 70, les progrès techniques ont fait baisser la part d’emplois dans la classe moyenne aussi bien aux États-Unis qu’en Europe de l’Ouest.

Pour Bill Gates, une taxe robots reviendrait à la même chose que l’impôt sur les revenus d’un salarié. Une manière d’équilibrer la perte d’un emploi sur le gain de productivité. Reste à voir la manière dont les politiques vont s’approprier le sujet quand on sait que le Parlement Européen a récemment rejeté l’idée

Source : Quartz

Send this to a friend