L’offre d’outils de collaboration se multiplie, et une récente enquête* menée dans quatre pays d’Europe du sud : France, Italie, Espagne et Portugal et auprès de 334 décideurs nous montre que la perception des critères et leur importance varient d’un pays à l’autre. Pourtant si l’innovation est la principale motivation d’adoption des solutions UCaaS (Unified Communications as a Service), les solutions de collaboration (vidéoconférence, partage de document et d’applications, etc.) en sont le principal moteur.
La gestion de la présence, sa synchronisation avec l’agenda, l’ensemble liés à la géolocalisation… Mais aussi la messagerie instantanée pluri-média (texte, vidéo, etc.) sont devenus des basiques attendus par les collaborateurs en entreprise, quel que soit la génération dont il sont issus d’ailleurs.

Les nouvelles attentes se placent au niveau de l’ergonomie, de l’UX (User eXperience). Il semble ainsi naturel de passer d’un média (messagerie instantanée, conférence vidéo, communication voix etc.) à un autre, sans coupure de communication. Il est tout aussi attendu de passer d’un device à un autre sans coupure (d’un smartphone , à une tablette, à un terminal fixe etc.), comme de passer d’un réseau à un autre. C’est ce que l’on nomme Seamless (sans couture en français).

L’enquête nous révèle d’ailleurs que 56% (moyenne sur les quatre pays) des personnes interrogées estiment qu’une offre UCaaS doit intégrer des fonctionnalités de collaboration avancée. La France prenant la tête de cette tendance avec 64%. Le cloud constitue un vecteur d’innovation considérable, qui vient enrichir les fonctionnalités de collaboration et répond aux attentes des organisations et de leurs collaborateurs, dispersés géographiquement ou en situation de mobilité pour un nombre croissant d’entre eux.

L’usage de ces applications « entreprises » s’est d’ailleurs largement démocratisé grâce aux applications dites grand public, qui ont en leur temps évangélisé le marché. Elle doivent désormais lutter contre les offres intégrées aux médias sociaux, ces derniers développant aussi des fonctions collaboratives, sans toutefois offrir les mêmes niveaux de sécurité ou de protection des données indispensables aux utilisateurs en entreprise.

Autre point marquant, la prise en compte de la mobilité, obtenant une moyenne de 34% sur les quatre pays. Mais ce chiffre ne risque pas de surprendre, tant notre manière de communiquer et le lieu d’où on communique ne sont plus figés. Le travail ce n’est plus l’endroit où on se rend, mais ce que nous faisons ! (Work is what you do, not where you go)

collaboratif cloud

*Méthodologie
Cette enquête, commanditée par Mitel, a été réalisée par la société d’études SpokingPolls, spécialisée dans les panels B2B et les solutions de sondage dans le secteur IT. Au total, ce sont 334 professionnels (DSI, RSSI, Directeurs Techniques, experts réseaux et PDG) d’Espagne, France, Italie et Portugal qui ont été interrogés. Le questionnaire a été administré en deux phases : la première au printemps 2016 via un sondage en ligne ; la seconde à partir de fin août 2016 par téléphone.

Cette tribune vous est proposée par :
Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du sud Mitel et Vice-président du CMIT (Club des directeurs Marketing de l’IT).
Twitter : @JeanDenisG