Il vaut mieux tard que jamais. Face au problème grandissant de la pollution en Chine, des grandes villes comme Nanjing ont décidé de réagir. En effet, en 2018 deux tours végétalisées vont être construites, elles feront 200 et 108 mètres de hauteur.

Ces deux constructions comporteront des habitations de luxe, des bureaux ou des commerces. Le tout habillé d’un écrin de verdure de 1100 arbres de 23 espèces locales et 2500 plantes. Un total de 6000 mètres carrés de verdure qui produira 60 kg d’oxygène par jour et absorbera 25 tonnes de CO2 par an. De quoi donner un peu plus d’air aux habitants de cette ville, qui pourront profiter de la barrière naturelle contre la pollution et la poussière que forme ces deux tours.

Stefano Boeri, l’architecte à l’origine de ce projet n’en est pas à sa première puisqu’il a déjà réalisé le Bosco Verticale à Milan. Deux tours de 100 mètres de haut pour 1 hectare de verdure, terminées en 2014 ces tours sont composées de 2 000 arbres et plantes qui sont fixées par un système de grillage et de sangles. Grâce à un système d’irrigation automatisé qui recycle l’eau de la climatisation, les habitants n’ont même pas à avoir la main verte !

Chine tours végétales.

Voici à quoi devraient ressembler les deux tours.

Ces nouveaux genres de constructions sont le fruit d’une prise de conscience, avec 9 milliards d’humains en 2050, le changement de notre mode de vie ne devient plus une question mais une injonction. Avec 80% de l’humanité qui sera urbaine et la fonte de nos glaciers, il s’agit pour nous désormais de faire avec la nature, pas contre, et ainsi réfléchir à un nouveau mode d’eco-habitation.

Ces logements coûtent pour l’instant cher, mais la multiplication de projets similaires, comme les cités bioniques en France, vont amener les prix à baisser au fur et à mesure des années.

Source.

A propos de l'auteur

Big Mac et langue française, furax en charentaises. Dans mes petits chaussons quand il s' agit de contradiction.

Send this to a friend